Douleur dans le bas-ventre chez la femme

Le plus souvent, les femmes se plaignent de douleurs dans le bas-ventre. Cela est dû aux caractéristiques physiologiques du corps féminin et, surtout, à la capacité unique de donner vie à une nouvelle personne.

Mais n'oubliez pas d'autres causes pathologiques du syndrome douloureux, à cause desquelles une douleur tirante dans le péritoine peut survenir chez les deux sexes.

Savoir quelles raisons posent un risque grave pour la santé aidera à prévenir le développement de complications et à venir en aide à votre corps à temps.

Le mécanisme de la douleur

Les causes de la douleur dans le bas-ventre chez la femme peuvent être associées à des changements dans l'organe dense (parenchymateux), comme les ovaires, ou à des formations creuses (vessie, trompes de Fallope, utérus, intestins). En conséquence, le mécanisme de la douleur est différent.

Les maladies ovariennes s'accompagnent d'une hypertrophie de l'organe, d'un étirement de la capsule, équipé de terminaisons douloureuses nerveuses. Dans les organes creux, le rôle principal est joué par la contraction spastique de la couche musculaire ou son étirement excessif (atonie).

Par conséquent, dans le premier mode de réalisation, la nature de la douleur du patient est décrite comme douloureuse, terne, constante, augmentant progressivement à mesure que les appendices augmentent. Et dans le second - le plus souvent sous forme de crampes, périodiques, aggravées par des troubles, des mouvements, des efforts physiques. Une douleur éclatante provoque une augmentation rapide de la taille des organes en raison d'un œdème et d'une inflammation.

Avec une augmentation lente, les femmes éprouvent une gravité terne, une pression dans la zone de pathologie. Un autre mécanisme de douleur est associé à un processus d'adhésion et à une extension excessive des ligaments environnants. Les adhérences se forment à la suite d'une inflammation chronique avec un épanchement dans le péritoine, comme complication après la chirurgie.

Les douleurs adhésives accompagnent la motilité intestinale, la vie sexuelle, la défécation. L'appareil ligamentaire fixe les muscles et les organes dans un état sédentaire. L'entorse des ligaments internes ressemble à une douleur de traction.

Une autre option pour la douleur est l'irritation du péritoine et l'inflammation locale. Dans ce cas, les douleurs sont assez sévères, mais sont constamment au même endroit, elles ne rayonnent nulle part. Si la fille a des douleurs abdominales basses, cela, en l'absence de signes d'inflammation, est associé à une augmentation du tonus et de la tension de l'utérus. La douleur est associée à la période de menstruation (algodisménorrhée).

La nature du syndrome douloureux est ressentie et transférée de différentes manières par les femmes à un âge jeune et mature, donnant naissance et ne donnant pas naissance. Le seuil de sensibilité à la douleur permet à l'un de supporter une douleur aiguë, pour d'autres il ne donne pas de repos s'il occasionnellement il souffre dans le côté. L'évaluation subjective est complétée par d'autres symptômes et résultats d'examen. Considérez ce qui peut faire mal dans ce domaine.

Avant la menstruation (SPM)

Des douleurs abdominales, en particulier dans sa partie inférieure, chez les filles et les femmes en âge de procréer, rappellent chaque mois le début imminent des menstruations.

En plus des douleurs douloureuses dans l'abdomen et le bas du dos, le syndrome prémenstruel s'accompagne souvent de maux de tête et de stress psycho-émotionnel:

  • irritabilité
  • larmoiement
  • état déprimé.

Tout cela aide les femmes à déterminer facilement le début d'un processus naturel dans leur corps. Pourquoi tant de femmes sont-elles obligées de ressentir une douleur mensuelle dans le bas de l'abdomen, parfois assez intense et prolongée dans la nature?

La menstruation est la preuve que la fécondation de l'œuf ne s'est pas produite. L'utérus n'a pas besoin d'une couche d'endomètre qui le recouvre, dont la fonction est de créer des conditions optimales pour l'acceptation de l'embryon et la grossesse.

L'élimination de la muqueuse de l'endomètre vers l'extérieur se produit en raison de la réduction des muscles lisses de l'utérus, dont les crampes provoquent des douleurs dans l'abdomen. Les hormones des prostaglandines sont responsables des contractions utérines les jours critiques, et l'activité motrice de l'utérus et l'intensité des sensations dépendent de leur concentration dans le sang.

Quelles sont les attaques de douleur du côté gauche

Une telle localisation de la douleur peut signaler un certain nombre de pathologies. La douleur peut survenir spontanément, dans des cas plus graves, les causes de la douleur peuvent être des changements physiologiques dans le corps.

Dans tous les cas, un tel signal ne doit pas être ignoré. Dans une telle situation, vous devez aller échographie génito-urinaire pour établir un diagnostic précis.

Facteurs affectant l'apparition de la douleur

Des douleurs de tiraillement se produisent dans le bas-ventre, généralement avec des conditions pathologiques des organes pelviens, y compris l'utérus et les ovaires (causes organiques) ou en raison de processus physiologiques se produisant dans le corps de la femme (causes fonctionnelles). Pour établir le diagnostic d'une pathologie, dont le symptôme est une traction douloureuse, vous devez connaître sa localisation exacte, son intensité, sa constance ou sa périodicité.

Les causes possibles de la douleur de traction chez les femmes

Des douleurs tiraillantes dans le bas de l'abdomen chez les femmes surviennent très souvent pour diverses raisons. Mais, malheureusement, bien qu'ils ne soient pas explicitement exprimés, les patients ne sont pas pressés de consulter un médecin. Et c'est faux, car de nombreuses maladies gynécologiques se développent secrètement pendant longtemps. Cela signifie que leur traitement pourrait être compliqué à l'avenir.

Les douleurs de tirage dans le bas-ventre sont généralement associées à des pathologies des organes pelviens. Tout d'abord, cela s'applique à l'utérus et aux ovaires. De plus, une telle douleur peut survenir pour des raisons physiologiques.

Les principales pathologies qui peuvent conduire au développement de conséquences graves sans traitement opportun et approprié:

  • Maladies de l'utérus et des ovaires - fibromes utérins, endométriose et kystes ovariens.
  • Infections génitales.
  • Cicatrices après la chirurgie.
  • Maladies infectieuses et inflammatoires du système urinaire, en particulier, pathologie des reins et de la vessie.
  • Maladie du gros intestin.

Il est très dangereux si le dispositif intra-utérin provoque des douleurs de traction. Cela peut indiquer le développement de complications qui, sans traitement en temps opportun, nécessiteront une intervention chirurgicale à l'avenir. Les pathologies qui surviennent pendant la grossesse sont également dangereuses.

Les raisons fonctionnelles qui menacent la santé d'une femme sont les suivantes:

  • Algodismenoreasi elle se produit dans le contexte de la position incorrecte de l'utérus ou de son sous-développement.
  • Courbure de l'utérus, ce qui entraîne une stagnation du sang menstruel dans la cavité corporelle.
  • Syndrome ovulatoire. En raison de certaines caractéristiques individuelles du corps féminin, chaque fois qu'une ovulation se produit, une douleur douloureuse dans le bas-ventre se produit, qui disparaît en peu de temps et n'est pas un signe dangereux.

Maladies provoquant des douleurs de tiraillement dans le bas-ventre

Un symptôme de nombreuses maladies graves est une douleur douloureuse dans le bas-ventre chez la femme.

Il peut s'agir des maladies suivantes des organes reproducteurs:

Annexite ou salpingoophorite. Une telle pathologie est caractérisée par une inflammation de l'utérus, des trompes de Fallope et des ovaires sur fond d'infection. La douleur douloureuse survient lorsque la maladie devient chronique. Un ovaire et les deux peuvent être affectés. Cela détermine la localisation de la douleur. De plus, des pertes vaginales avec des inclusions purulentes peuvent apparaître et la température augmente périodiquement. Une pathologie sans traitement rapide entraîne une obstruction des trompes et, par conséquent, une infertilité. De plus, le risque d'une grossesse extra-utérine augmente.

Endométrite. Dans ce cas, une inflammation de la muqueuse utérine se produit. Le processus pathologique à forte probabilité sans traitement s'étend aux appendices. Dans ce cas, la douleur est constamment présente.

Endométriose. La maladie est associée à une prolifération de la muqueuse utérine. Un tel processus peut affecter les ovaires et même les intestins. Les raisons sont généralement des troubles hormonaux. En plus des douleurs douloureuses, des menstruations douloureuses irrégulières se produisent. Avec le développement ultérieur de la maladie, l'aménorrhée se produit. Dans les cas graves, une prolifération tubaire peut se produire, ce qui conduit à l'infertilité.

Apoplexie ovarienne. La pathologie se produit souvent dans le contexte de la formation d'une cavité kystique dans l'ovaire. L'hémorragie provoquée peut être un rapport sexuel brut ou un effort physique. Dans ce cas, des saignements se produisent dans la cavité abdominale, ce qui peut mettre la vie en danger.

Ovaire polykystique. De nombreux kystes formés peuvent perturber le fonctionnement des ovaires et provoquer des douleurs douloureuses dans le bas de l'abdomen. Souvent dans ce contexte, un cycle menstruel est perturbé.

Colpit, qui est une inflammation de la muqueuse du col de l'utérus. Divers agents pathogènes infectieux provoquent une pathologie: streptocoques, gonocoques, champignons, etc. Des colpites peuvent se développer à la suite d'une vaginite. Il y a des démangeaisons dans le vagin et la libération d'une leucorrhée abondante.

Myome, qui est une tumeur bénigne. De telles formations peuvent apparaître à la fois à l'intérieur de l'utérus et à l'extérieur de l'organe. La tumeur qui en résulte exerce une pression sur les vaisseaux sanguins et perturbe l'approvisionnement en sang, ce qui provoque l'apparition de douleurs tiraillantes dans le bas-ventre.

Douleur digestive

Des douleurs dans le bas de l'abdomen dans le corps des femmes et des hommes peuvent survenir en relation avec une violation des intestins. A droite, la projection de l'appendice, l'angle iléo-caecal formé par l'union du jéjunum et du caecum.

Ici, la pousse, appelée vermiforme (annexe), part. Le caecum large et court descend en dessous de la crête iliaque. Skinny à côté d'elle par derrière. Dans la région iliaque gauche se trouve la partie sigmoïde et rectale du gros intestin.

Description générale du problème

Des douleurs tiraillantes dans le bas de l'abdomen se trouvent chez les hommes et les femmes, mais le plus souvent, les plaintes proviennent de la moitié de l'humanité. Au rendez-vous chez le médecin, les femmes peuvent ressentir de la douleur le matin, après avoir mangé, après un effort physique, peu avant les menstruations ou quelques jours après, après une intervention chirurgicale sur les organes pelviens ou péritonéaux, pendant la grossesse, immédiatement après l'accouchement et quelle que soit l'heure et les circonstances.

Au secours! Dans certains cas, des douleurs tiraillantes dans le bas-ventre sont la norme, dans d'autres, elles nécessitent un traitement urgent. Mais la consultation d'un médecin est toujours nécessaire.

Qui et quand le plus souvent de telles douleurs apparaissent:

  • chez les femmes en âge de procréer certains jours du cycle,
  • chez les femmes qui ont des rapports sexuels à risque,
  • chez les femmes enceintes, souvent aux premiers stades,
  • chez les femmes ménopausées.

Attaque d'appendicite

L'appendicite est une maladie inflammatoire paroxystique avec une lésion locale de l'appendice. Dans une évolution chronique, il se propage aux sections voisines de l'intestin et à la partie adjacente du péritoine.

La maladie peut être causée par:

  • trouble digestif chronique avec stagnation à l'intérieur du processus,
  • changements commissuraux dans la cavité abdominale, fusion avec d'autres organes,
  • atonie intestinale avec constipation prolongée,
  • l'effet spécifique de l'infection dans la fièvre typhoïde, la tuberculose,
  • traumatisme abdominal
  • violation de la perméabilité dans le cas de la consommation de noix, coques de graines,
  • structure anormale.

L'image classique commence par des douleurs à l'estomac, de la fièvre et des vomissements. Rappelle l'intoxication alimentaire.Après 2-3 heures, la douleur «descend» dans la région iliaque droite et s'intensifie jusqu'à ce qu'une attaque sévère se produise. Irradiation possible du bas vers le haut jusqu'à l'hypocondre droit, jusqu'au nombril, bas du dos, anus.

Normalement, l'appendice a une position différente, ce qui rend le diagnostic difficile. La déviation vers le haut est caractéristique d'une attaque chez une femme enceinte. Habituellement, dans le contexte de la douleur, une douleur locale à la palpation, une tension des muscles abdominaux est observée. Les selles sont cassées (diarrhée ou constipation).

Si la douleur devient pulsatoire, «saccadée», alors un processus suppuratif (appendicite phlegmoneuse ou gangreneuse) doit être prévu. Il existe des situations de douleur sourde modérée que les femmes endurent sans consulter un médecin.

La maladie ne disparaît pas, mais passe dans une évolution chronique. Autour du processus, un "sac" d'adhérences restrictif se forme. Il retarde la formation d'une péritonite diffuse. Les douleurs se répètent avec des intensités différentes. Le traitement est uniquement chirurgical.

Causes d'occurrence

Les causes des douleurs de traction dans le bas-ventre peuvent être conditionnellement combinées en deux groupes: physiologiques (fonctionnelles) et pathologiques.

Les causes fonctionnelles incluent celles causées par des changements physiologiques dans le corps féminin peu de temps avant les règles, pendant l'ovulation, au début de la grossesse, avec des changements hormonaux, avec le début de la ménopause.

  • Une légère douleur dans le bas-ventre au milieu du cycle est généralement associée à l'ovulation. À ce stade, le follicule se rompt et l'œuf sort. En règle générale, pendant l'ovulation, une femme éprouve les mêmes symptômes qu'à la veille des menstruations: humeur variable, sensibilité et gonflement de la poitrine, inconfort dans le bas-ventre.
  • Des sensations de douleur peu de temps avant la menstruation apparaissent en raison de l'activité des hormones sexuelles et d'une sensibilité accrue. Le dessin de la douleur dans "ces jours-ci" est considéré comme normal si une femme est régulièrement examinée par un gynécologue et qu'elle ne révèle aucune pathologie, ainsi que les sensations désagréables sont douces et n'interfèrent pas avec la vie normale. L'apparition de sensations désagréables pendant les menstruations est appelée dysménorrhée.
  • De nombreuses femmes notent ce symptôme au début de la grossesse et le perçoivent même comme l'un des signes de fécondation. Lors de l'introduction d'un ovule fécondé dans l'endomètre de l'utérus, lorsque son intégrité est violée, une femme peut ressentir des douleurs de traction dans le bas de l'abdomen. Cela se produit également à n'importe quel stade de la grossesse, lorsque les organes internes commencent à bouger sous la pression de l'utérus en croissance.

Un autre groupe de raisons consiste en des troubles physiologiques qui ne sont pas susceptibles ou difficiles à traiter ou à transmettre d'eux-mêmes après un certain temps: ce sont des anomalies congénitales dans la structure de l'utérus (coudes, petite taille) et des organes pelviens, des cicatrices après une césarienne et d'autres opérations, les conséquences des influences mécaniques ( coup violent, rapports sexuels violents ou actifs, avortement).

Mais le groupe de causes le plus étendu est la pathologie de divers organes ou systèmes, dont nous discuterons plus tard.

Maladie de Crohn

La maladie n'a pas de cause exacte. Les changements pathologiques sont exprimés en sections d'inflammation granulomateuse (tubéreuse), alternant avec du tissu intestinal normal. La région du caecum appartient à la localisation la plus courante.

L'inflammation se caractérise par une lésion traversante de la paroi, la formation de grosses fissures, des ulcères, des passages fistuleux entre les organes, des processus cicatriciels et suppuratifs. La maladie se prolonge pendant longtemps avec des rechutes même après 20 ans.

La tendance à la maladie des femmes a été établie:

  • avec des antécédents familiaux accablés (les proches parents sont malades),
  • longue «expérience» du tabagisme et de l'alcoolisme,
  • faible immunité à la suite de maladies infectieuses chroniques.

Des crampes sévères dans le bas de l'abdomen à droite avec iléite indiquent un processus actif.Ils s'intensifient après avoir mangé, des troubles. Ils peuvent être de nature éclatante constante. De plus, les patients sont préoccupés par:

  • ballonnements
  • selles molles fréquentes (éventuellement mélangées avec du pus et du sang),
  • nausées et vomissements
  • manque d'appétit, perte de poids,
  • basse température
  • faiblesse.

Symptôme de quelles maladies il peut s'agir

Les douleurs tiraillantes dans le bas de l'abdomen peuvent être un symptôme non seulement de maladies du système reproducteur féminin, mais aussi de l'appareil digestif et d'autres systèmes.

Maladies, qui peuvent indiquer une douleur de traction dans le bas-ventre:

  1. Appendicite. L'inflammation de l'appendice du caecum est l'une des opérations les plus simples et les plus courantes en médecine. Les caractéristiques distinctives du diagnostic sont l'intensité intense de la douleur, les nausées, les étourdissements, la fièvre et les troubles des selles.
  2. Gastrite Une maladie courante du système digestif, caractérisée par une inflammation de la muqueuse gastrique. Avec la gastrite, les symptômes concomitants sont des nausées, des vomissements, des ballonnements, des gaz, des brûlures d'estomac sévères, une perte d'appétit. La douleur survient plus souvent après avoir mangé.
  3. Infections pelviennes (gonorrhée, mycoplasmose, trichomonase, chlamydia). Ce sont des infections sexuellement transmissibles classiques, qui s'accompagnent de douleurs dans le bas-ventre, d'écoulements abondants ou peu abondants de couleur blanche, jaune, brune avec une odeur désagréable, des démangeaisons et des brûlures dans les organes génitaux, des douleurs pendant la miction et les relations sexuelles.
  4. Coliques intestinales. Il s'agit d'un spasme du petit ou du gros intestin, qui survient à la suite d'une intoxication alimentaire, d'infestations helminthiques, d'un stress sévère. Une caractéristique est une douleur aiguë et presque insupportable dans le bas de l'abdomen. En outre, les signes peuvent être la constipation ou l'envie fréquente de déféquer, des vomissements, des nausées, des ballonnements, une bordure grise sur les gencives.
  5. Empoisonnement (nourriture, produits chimiques, alcool). Habituellement, avec l'empoisonnement, la douleur se propage dans toute la région abdominale et des nausées, des vomissements, de la diarrhée et des frissons se produisent.
  6. Pancréatite Inflammation du pancréas, dans laquelle la douleur apparaît souvent dans le bas de l'abdomen gauche et la poitrine. Vous pouvez également détecter un ictère, des ballonnements, des vomissements et des selles fréquentes sans soulager l'état, la confusion.
  7. Péritonite Il s'agit d'une inflammation des tissus internes de tous les organes du péritoine. Une maladie grave qui, si elle n'est pas soignée, peut entraîner la mort. Avec la péritonite, des nausées, des vomissements, de la fièvre, une bouche sèche, des douleurs aiguës dans le bas de l'abdomen gauche sont présentes. Au fil du temps, la douleur se fait sentir dans toute la région abdominale.
  8. Cystite. Maladie inflammatoire de la vessie, qui survient souvent chez les femmes à la suite d'une simple hypothermie pendant la saison froide. Un signe caractéristique est une douleur intense et constante dans le bas de l'abdomen, une douleur et une douleur en urinant, des désirs fréquents et faux.
  9. Cholécystite. Inflammation de la vésicule biliaire associée à une altération de l'écoulement de la bile. Habituellement, il y a des douleurs dans l'abdomen inférieur droit, ainsi que des nausées, des vomissements, un ictère, de la fièvre. La douleur irradie vers l'épaule droite ou l'omoplate.
  10. Ulcère d'estomac. Inflammation sévère de la muqueuse gastrique, dans laquelle se forment des ulcères hémorragiques. Avec la maladie, des périodes de calme et d'exacerbation se produisent. Lors d'une exacerbation, la douleur se caractérise dans le bas de l'abdomen gauche.
  11. Endométriose Une maladie féminine dans laquelle le tissu utérin est situé à l'extérieur du corps pour un certain nombre de raisons. Il s'agit d'une maladie dangereuse, mais très courante, dans laquelle il y a des douleurs pendant les rapports sexuels, des mictions, une défécation, des saignements abondants pendant les menstruations, des écoulements bruns pathologiques, quel que soit le cycle. Avec des mouvements brusques, des palpations et dans un état calme, les femmes notent de fortes douleurs de traction dans le bas-ventre.
  12. Inflammation ou torsion des appendices.Avec les deux maladies, il y a une forte douleur de traction dans le bas de l'abdomen, qui s'étend jusqu'au bas du dos.
  13. Rupture d'un kyste. Le diagnostic est souvent posé chez des femmes qui ne sont pas observées par un gynécologue et ne connaissent pas la présence d'un kyste. En cas de rupture, la température augmente fortement, il y a des nausées, des vomissements et une douleur intense dans le bas-ventre est également notée.
  14. Formations malignes de l'utérus, des ovaires et d'autres organes. Les signes de cancer des organes génitaux féminins sont des douleurs soudaines dans le bas-ventre, des écoulements pathologiques et des saignements.
  15. Commissures. Les adhérences sont des adhérences pathologiques des organes péritonéaux avec le tissu conjonctif, qui apparaissent souvent comme une complication des varices. Le diagnostic montre une faiblesse générale, des nausées, des vomissements, de la fièvre.
  16. Complications pendant la grossesse: décollement du placenta, interruption prématurée de la grossesse, grossesse extra-utérine et autres. Dans ce cas, les douleurs sont vives, soudaines, de courte durée et très sévères, avec des traces de sang apparaissant sur le linge ou les serviettes hygiéniques.

De toute évidence, avec une telle variété de raisons, un diagnostic immédiat est obligatoire.

Colite ulcéreuse

La maladie commence avec le rectum et "monte" plus loin le long du gros intestin. La nature de l'inflammation reste floue. L'ulcération muqueuse ne s'étend pas aux couches plus profondes de la paroi. Le plus souvent, les femmes à faible immunité sont malades, dans le contexte d'une utilisation prolongée de médicaments à effets toxiques, avec une hérédité dysfonctionnelle.

  • crampes dans la région et le côté iliaques gauche, l'augmentation est associée à la nourriture, aux selles, à l'activité physique,
  • tendance à la diarrhée,
  • impuretés de pus, de mucus et de sang dans les selles,
  • augmentation modérée de la température,
  • perte de poids, faiblesse.

La complication la plus courante est le saignement intestinal. En thérapie, ils utilisent de puissants anti-inflammatoires, des hormones. Une opération peut être nécessaire en cas d'urgence.

Le traitement

Le traitement des douleurs de tiraillement dans le bas-ventre chez la femme dépend directement du diagnostic. L'automédication et l'automédication, même les analgésiques, sont strictement interdites.

Au secours! La prise d'analgésiques n'est possible que si la femme a récemment subi un examen et qu'aucune pathologie n'a été trouvée, à l'exception de la dysménorrhée - menstruations douloureuses.

Dans d'autres cas, vous devez consulter un médecin généraliste; en cas de douleur intense, appelez une ambulance.

Certaines maladies ne sont traitées que chirurgicalement (appendicite, rupture d'un kyste, tumeur opérable). Si des MST, une cystite, une pyélonéphrite sont détectées, des antibiotiques sont prescrits.

Avec des spasmes de la vessie, des antispasmodiques sont prescrits.

Les maladies du système digestif nécessitent une thérapie complexe avec des enzymes digestives, des bloqueurs de la pompe à protons, des médicaments pour neutraliser l'acide chlorhydrique, des agents enveloppants pour protéger la muqueuse.

La gamme des maladies étant très large, il est recommandé de consulter un médecin généraliste. Avec ce symptôme, contacter un spécialiste peut ralentir le diagnostic et le traitement.

Diverticulose

La maladie est causée par une structure de la paroi intestinale perturbée. La cause de la douleur de tiraillement dans le bas-ventre est des protubérances sacculaires enflammées. Ils sont formés:

  • chez les femmes âgées atteintes d'atonie et ayant tendance à la constipation,
  • avec un manque d'eau et de fibres,
  • chez les personnes grasses à faible activité physique,
  • en cas d'anomalies de la paroi intestinale,
  • avec un processus athérosclérotique prononcé dans les artères de la cavité abdominale avec atrophie intestinale.

Les diverticules peuvent produire des douleurs douloureuses intermittentes dans la zone de projection sur la paroi abdominale. Des spasmes sévères se produisent lorsque ces formations sont enflammées, tordues, provoquant une obstruction intestinale partielle. La thérapie comprend des anti-inflammatoires intensifs.Avec la menace de péritonite et d'obstruction, une opération est réalisée pour éliminer les diverticules.

Comment éliminer la douleur vous-même

L'automédication avec des douleurs de traction dans le bas-ventre est extrêmement dangereuse, surtout si ce symptôme apparaît pour la première fois. Si l'état du patient s'aggrave et que vous devez consulter un médecin, il peut être difficile à diagnostiquer. Par exemple, à la palpation, les sensations peuvent diminuer en raison de l'action des analgésiques.

L'utilisation de médicaments contre la douleur, comme mentionné ci-dessus, n'est autorisée qu'avec une douleur périodique chez les femmes dans les premiers jours de la menstruation.

Attention! Il est strictement interdit d'utiliser des coussins chauffants et des compresses chauffantes dans le bas de l'abdomen.

Après un effort physique intense, des rapports sexuels brutaux, un coup dans la région abdominale, il est recommandé de se détendre, de se débarrasser des vêtements serrés et de boire beaucoup d'eau. Habituellement, la douleur disparaît après quelques heures, un à deux jours maximum. Si la douleur persiste, consultez un médecin.

La médecine traditionnelle ne peut pas être utilisée sans l'autorisation d'un médecin.

La prévention

Les mesures pour éviter les douleurs de tiraillement dans le bas-ventre consistent en des règles simples:

  • une bonne nutrition équilibrée en petites portions 5-6 fois par jour,
  • mode de vie normalisé: travail alterné et sommeil sain de 8 heures, activité physique régulière d'intensité moyenne,
  • renoncer aux mauvaises habitudes (fumer, boire de l'alcool),
  • visites régulières chez le gynécologue (au moins une fois tous les six mois),
  • aller chez le médecin pour la moindre maladie,
  • éviter l'hypothermie.

En outre, une femme doit éviter les rapports sexuels avec différents partenaires, assurez-vous de planifier une grossesse, ne vous prescrivez pas de médicaments, même avec une IRA banale.

La nutrition

Le régime alimentaire pour tirer les douleurs dans le bas-ventre dépend de la maladie identifiée. En cas de maladies gastro-intestinales, il est recommandé de suivre un régime thérapeutique à l'exception des plats gras, frits, épicés, fumés, salés, de la restauration rapide, des conserves, des plats cuisinés, des saucisses, des pâtisseries, des bonbons, de l'alcool, des glucides facilement digestibles. La base du régime devrait être les légumes, les fruits, les soupes et les bouillons de légumes et de viande faibles en gras, les variétés de viande et de poisson faibles en gras, les céréales, les produits laitiers.

Au secours! Pour les problèmes digestifs, il est recommandé de cuire, cuire à la vapeur, cuire ou ragoût des aliments.

Pour les maladies du pancréas, du foie, des reins, des intestins, de l'estomac, des aliments légers à température ambiante sont recommandés sans ajout d'épices et d'assaisonnements. En d'autres termes, la nourriture ne doit pas être un irritant chimique ou mécanique pour les muqueuses des organes abdominaux.

Avec les maladies inflammatoires du système génito-urinaire (cystite), une boisson chaude abondante est recommandée: compote, boisson aux fruits, jus naturels, décoctions d'herbes, gelée, tisane.

Des douleurs tiraillantes dans le bas de l'abdomen peuvent être un signe de changements physiologiques dans le corps d'une femme associés à une certaine phase du cycle, au début de la grossesse ou à l'approche de la ménopause. Dans ce cas, il est recommandé de consulter un gynécologue et de s'assurer que ce symptôme est sûr. En présence de symptômes concomitants (écoulement, nausées, troubles des selles) ou de douleurs insupportables fréquentes, il est nécessaire de consulter un thérapeute avec un examen supplémentaire et un diagnostic détaillé de spécialistes étroits.

Gardez un lien vers l'article, afin de ne pas perdre!

De quels organes parlons-nous?

La zone située sous l'abdomen au-dessus de l'articulation de la cuisse gauche est appelée région iliaque gauche en médecine, et pour déterminer la cause des sensations désagréables, il faut comprendre les caractéristiques de la structure anatomique de cette zone.

Pourquoi il y a une douleur dans le bas-ventre à gauche

Sur le côté gauche ci-dessous se trouvent la rate, des sections du gros et du petit intestin, des organes urinaires, des os pelviens, des ligaments et des ganglions lymphatiques.

  1. Gros / petit intestin. Des segments du gros intestin (côlon sigmoïde, boucles des branches transversales et inférieures du côlon) sont situés dans la région iléale gauche, et l'une des petites divisions est située légèrement en dessous du nombril.
  2. Éléments des systèmes urinaire et reproducteur. Dans la région iliaque de l'abdomen se trouve l'uretère gauche, qui participe à l'élimination de l'urine des reins, ainsi que des organes reproducteurs chez la femme.
  3. Articulation de la hanche gauche. Un organe se compose d'os, de cartilage, de fibres nerveuses, de ganglions lymphatiques et de vaisseaux sanguins.

La structure de l'articulation de la hanche

Sur cette base, toutes les pathologies qui provoquent des sensations désagréables dans la région iliaque peuvent être divisées en plusieurs catégories, chacune se produisant chez des patients avec une certaine fréquence.

Vidéo: Carte des douleurs abdominales

Table. Les principales causes de douleur dans l'abdomen inférieur gauche.

Localisation du processus pathologique Maladies possibles Fréquence
Organes génitaux fémininsMaladie adhésive, processus inflammatoires dans les appendices et les ovaires, kystes, fibromes, endométriose unilatérale, grossesse extra-utérine60-70%
Les intestinsInfections intestinales, maladie du côlon sigmoïde, maladie de Crohn50-60%
Système urinairePyélonéphrite, pyélite, néphrite, cystite65-90%
Articulation de la hancheLésions des os pelviens, cartilage, terminaisons nerveuses, ganglions lymphatiques7-15%

Pour clarifier le diagnostic, il est nécessaire de déterminer non seulement l'intensité et les caractéristiques du syndrome douloureux, mais également les symptômes qui l'accompagnent, ainsi que sa relation avec l'activité physique, l'alimentation, la défécation, la miction.

Un symptôme connexe peut être des problèmes intestinaux.

Causes intestinales

Les maladies et les pathologies intestinales sont une cause fréquente d'inconfort dans l'iléon de la gauche et, le plus souvent, elles sont associées à des processus pathologiques qui se produisent dans le gros intestin.

Côlon humain

Habituellement accompagnée d'une altération des selles et d'un changement d'apparence des matières fécales (veines sanglantes, impuretés purulentes et mucus y sont observés), elle s'intensifie avant la selle, pendant l'activité physique et les secousses.

  1. Colite ulcéreuse. Le processus inflammatoire a lieu dans le gros intestin, caractérisé par des douleurs paroxystiques d'intensité variable et une diarrhée sanglante sanglante, les causes de la maladie sont des facteurs génétiques, des dommages au système immunitaire.
  2. Maladie de Crohn. Une maladie grave qui affecte des sections individuelles du tractus gastro-intestinal est généralement de petite taille, moins souvent le gros intestin. À la surface de l'organe muqueux, une inflammation se forme, après quoi des fissures et des adhérences apparaissent. Les signes sont des douleurs paroxystiques qui apparaissent lorsque vous êtes invité à vider les intestins et à disparaître après.

  • Maladie de Hirschsprung. Maladie génétique diagnostiquée principalement chez l'homme, dont la cause réside dans l'absence de terminaisons nerveuses dans certains segments du gros intestin. En plus de l'inconfort du côté gauche et du bas de l'abdomen, il provoque une constipation, des flatulences et des flatulences.
  • Infections intestinales. Le plus souvent, la douleur du côté gauche est causée par des bactéries qui causent la dysenterie et certains types d'E. Coli. Les toxines qu'elles sécrètent provoquent des ulcérations dans le gros intestin, entraînant une diarrhée sévère avec des impuretés purulentes, sanglantes et muqueuses, des nausées, une augmentation des états fébriles et un malaise général.

  • Polypes intestinaux. Les polypes sont des tumeurs bénignes situées dans une partie spécifique de l'intestin. Les polypes provoquent très rarement le syndrome douloureux, la pathologie provoque des troubles de la défécation - la constipation est alternée avec la diarrhée.
  • Tumeurs malignes. La douleur dans de tels cas est constante, de la douleur sourde à intense. Le syndrome douloureux se manifeste par une occlusion intestinale, le développement d'ulcères hémorragiques et des processus inflammatoires.
  • Photo des polypes et du cancer du côlon

    Des sensations désagréables dans la région abdominale inférieure gauche sont également observées avec des troubles relativement rares de l'intestin grêle, tels que la malabsorption et la maladie cœliaque, qui sont associés à l'incapacité de ses membranes à absorber certains types de substances. La douleur s'accompagne d'éclatements, de formation de gaz et de selles molles fréquentes.

    Raisons urologiques

    Les processus pathologiques du système urinaire provoquent des douleurs dans la région iliaque gauche dans 65 à 90% des cas. Ce symptôme peut se développer avec une hypertrophie du bassin rénal, une pyélonéphrite, la formation de calculs dans les uretères, le syndrome d'Allen-Masters.

    Avec les pathologies rénales, la douleur est principalement localisée dans la région lombaire gauche avec irradiation vers l'iliaque gauche, la douleur est également possible avec des lésions distales de l'uretère.

    De plus, les patients présentent des troubles de la miction, de la fièvre, des pertes vaginales ou de l'urètre.

    Traitement de la lithiase urinaire

    Si la douleur est exceptionnellement forte, ayant un caractère poignardé ou crampant, ne soulage pas au repos, alors nous parlons très probablement de colique rénale ou obstruction des voies urinaires. Le signe principal de telles pathologies est un état général satisfaisant d'une personne, qui ne correspond pas à l'intensité du syndrome douloureux.

    Chez les femmes, la douleur du côté gauche provoque souvent des maladies du système reproducteur, le plus souvent des processus inflammatoires dans les appendices, l'endométriose, des hémorragies, des néoplasmes des appendices et des ovaires, une torsion du kyste. Une pathologie gynécologique peut être suspectée dans les cas où l'inconfort s'accompagne d'échecs du cycle, de saignements menstruels douloureux, de pertes vaginales avec des impuretés de sang et de pus.

    Dans ce cas, il est très important de faire la distinction entre l'évolution aiguë et chronique de la maladie.

    Dans le premier cas, la douleur sera de forte intensité et s'accompagnera de fièvre, d'évanouissement, de faiblesse sévère et parfois de saignement utérin.

    Cette condition se développe avec une grossesse extra-utérine, une torsion des kystes, des hémorragies dans les ovaires et d'autres conditions qui menacent directement la vie d'une femme et nécessitent des soins médicaux immédiats.

    Torsion des jambes du kyste ovarien

    Les processus chroniques se produisent avec des manifestations sous la forme de douleurs sourdes et tiraillantes dans le bas de l'abdomen, s'accompagnent d'écoulement mucopurulent et des exacerbations de la maladie peuvent être associées à une hypothermie, une immunité diminuée, un surmenage nerveux ou physique. Un syndrome douloureux similaire est diagnostiqué avec des néoplasmes ovariens, bénins ou malins, principalement lorsqu'ils atteignent une taille importante.

    Les femmes enceintes peuvent également ressentir des douleurs au bas de l'abdomen, et elles peuvent être déclenchées par des causes physiologiques (entorse en préparation à l'accouchement) ou diverses pathologies.

    Raisons orthopédiques

    Les douleurs du côté gauche causées par des causes orthopédiques sont moins courantes que d'autres, mais elles ne peuvent pas non plus être complètement exclues.

    Les pathologies accompagnées de symptômes similaires comprennent les entorses, les maladies inflammatoires de l'articulation de la hanche, les terminaisons nerveuses pincées et les ganglions lymphatiques.

    Les pathologies s'accompagnent d'un gonflement dans la zone des tissus affectés et d'une raideur des mouvements, et l'intensité de la douleur augmente avec les mouvements actifs et diminue au repos.

    Spondylarthrite ankylosante

    Facteurs organiques contribuant à la douleur

    Ces facteurs comprennent:

    • maladies de l'utérus et des ovaires (endométrite, kyste ovarien, fibromes utérins),
    • infections génitales
    • l'utilisation d'un dispositif intra-utérin,
    • cicatrices après la chirurgie,
    • les maladies inflammatoires et infectieuses des reins, de la vessie (cystite, pyélonéphrite), ainsi que des intestins,
    • pathologie pendant la grossesse.

    Que faire de la douleur dans la région iliaque?

    La première chose à faire en cas de douleur dans la région iliaque gauche est d'aller à l'hôpital et de subir un examen complet du corps.

    La réception d'analgésiques ou d'autres méthodes pour éliminer l'inconfort, telles que l'application de coussins chauffants et de bulles de glace sur un point douloureux, peut non seulement lubrifier l'image de la maladie, mais également entraîner des conséquences désagréables.

    En cas de douleur intense, accompagnée de vomissements indomptables, de diarrhée, de fièvre et de faiblesse grave, vous devez obtenir des conseils d'un spécialiste dès que possible - ils peuvent être des manifestations de maladies graves qui menacent la santé et la vie d'une personne. L'acné pour l'acné, vous pouvez le découvrir sur le lien.

    Causes fonctionnelles des douleurs abdominales basses

    Dans ce cas, des douleurs tiraillantes apparaissent dans le bas-ventre en raison d'un dysfonctionnement des organes génitaux:

    1. Algodismenorea (une condition associée à une mauvaise position ou un sous-développement de l'utérus, une hypersensibilité), des saignements utérins dysfonctionnels et d'autres troubles menstruels.
    2. Syndrome ovulatoire. Une douleur douloureuse dans le bas-ventre pendant l'ovulation inquiète une femme pendant plusieurs heures après la déchirure du follicule et la sortie de l'œuf. Il peut être sur n'importe quel côté (selon l'ovaire, droit ou gauche, impliqué dans le processus). Parfois, cela dérange en même temps de deux côtés. Cela se produit lorsque les deux ovaires produisent des ovules. Dans ce cas, le début d'une grossesse multiple est possible.
    3. Flexion de l'utérus, dans laquelle se produit une stagnation du sang menstruel.

    Maladies reproductives

    Annexite (salpingoophorite). L'inflammation se produit en raison de l'ingestion de diverses infections dans l'utérus, ses trompes et ses ovaires. De plus, une douleur sourde et sourde dans le bas-ventre apparaît lorsqu'elle devient chronique. Un seul ovaire ou les deux peuvent être affectés. En conséquence, la douleur se produit à gauche, à droite ou des deux côtés à la fois. Les ovaires cessent de fonctionner normalement, ce qui se traduit par divers troubles du cycle menstruel. De plus, il y a une décharge avec des impuretés de pus ou de sang, la température de la femme augmente. Il devient impossible la pleine maturation de l'œuf, il y a obstruction des tubes. Une femme peut devenir stérile. La survenue d'une grossesse extra-utérine est possible.

    Endométrite. Des troubles menstruels, des douleurs dans la partie centrale de l'abdomen, apparaissent ci-dessous en raison d'une inflammation de l'endomètre, de la muqueuse utérine, si le processus devient chronique. Dans ce cas, l'inflammation peut facilement se propager aux appendices.

    Endométriose - la prolifération de l'endomètre (muqueuse utérine) dans les parties voisines de l'utérus (trompes, col de l'utérus), les ovaires et même les intestins. Il se produit, en règle générale, à la suite de troubles hormonaux dans le corps. En plus d'une douleur sourde et constante dans le bas-ventre, les femmes éprouvent des menstruations douloureuses de nature irrégulière. Des saignements sévères, des sécrétions brunes en plus des menstruations sont possibles. Une aménorrhée peut survenir (absence de règles). Des adhérences ou une prolifération complète des trompes de Fallope se forment, ce qui conduit à l'infertilité, à une grossesse extra-utérine. En règle générale, des douleurs tirantes dans l'aine ou le pubis précèdent les menstruations, deviennent plus fortes pendant les menstruations.

    Apoplexie ovarienne - hémorragie dans l'ovaire résultant de ruptures de tissus, lésions des petits vaisseaux. Habituellement observé en présence de cavités kystiques. Elle peut être déclenchée par des rapports sexuels ou des efforts physiques. L'hémorragie se propage au péritoine. La douleur douloureuse en dessous, dans la zone ovarienne est intense. Éliminer les saignements n'est possible que par la chirurgie.

    Ovaire polykystique - l'apparition dans l'ovaire de kystes qui perturbent leur fonctionnement normal.Dans ce cas, des douleurs de traction se produisent dans le dos, le bas-ventre, des irrégularités menstruelles, un déséquilibre hormonal et l'obésité. La nature des douleurs abdominales peut changer si les jambes du kyste sont tordues (ce qui est possible avec des inclinaisons, des tours de corps et des efforts physiques). Si la torsion est petite (jusqu'à 90 °), la douleur peut être douloureuse en raison de troubles circulatoires. Avec une torsion complète, l'apport sanguin à la zone du kyste s'arrête. En raison de la nécrose tissulaire, des nausées, des vomissements et de la fièvre se produisent. La douleur dans l'ovaire devient aiguë, spasmodique. Enlèvement urgent du kyste requis.

    Colpit - inflammation de la muqueuse recouvrant le vagin. Les agents responsables sont les streptocoques, les gonocoques, les Trichomonas, les champignons et d'autres types d'infection. La muqueuse devient plus mince, des papilles et des vésicules apparaissent à la surface, ce qui provoque des douleurs de traction dans le bas-ventre, une leucorrhée abondante, des démangeaisons dans le vagin.

    Myome - tumeur bénigne. Un ou plusieurs nœuds de différentes tailles apparaissent à l'extérieur et à l'intérieur de l'utérus. Avec une augmentation de la tumeur, elle commence à comprimer les vaisseaux voisins, provoquant une violation de l'approvisionnement en sang. Pour cette raison, il y a de la gravité, de l'inconfort dans le bas de l'abdomen, dans le bas du dos. Des saignements utérins peuvent survenir. Les complications de cette maladie sont la naissance prématurée, peut-être l'infertilité. La tumeur est hormonodépendante. L'hormonothérapie ou la chirurgie est utilisée pour l'éliminer.

    Pathologies dans d'autres organes

    Appendicite. Sous forme chronique, il provoque des douleurs douloureuses qui se font sentir dans l'estomac. Les symptômes concomitants sont des nausées, des vomissements, une faiblesse, de la fièvre. Une opération urgente est nécessaire, car l'appendice enflammé peut éclater, l'ingestion de pus dans le péritoine entraîne une péritonite.

    Urolithiase. À la suite du dépôt de divers sels dans les uretères, les reins ou la vessie, des conglomérats se forment qui interfèrent avec le passage de l'urine. Dans ce cas, des douleurs sourdes dans le bas de l'abdomen peuvent survenir, ainsi que des douleurs aiguës et très fortes dans le bas du dos et l'aine. Les pierres sont retirées par des moyens médicaux ou chirurgicaux.

    Cystite - inflammation de la vessie. Avec cette maladie, il y a des intensités variables de douleurs de traction dans le bas-ventre, de brûlures dans la vessie et de douleurs en urinant. Chez les femmes, la cystite, en règle générale, accompagne les processus inflammatoires infectieux dans les organes génitaux, car en raison des particularités de la structure anatomique du système génito-urinaire, l'infection se propage facilement.

    Remarque: Des douleurs douloureuses dans le bas de l'abdomen peuvent également être ressenties avec des maladies du système digestif (intestins, vésicule biliaire). Par exemple, avec la cholécystite, la douleur se produit dans l'hypochondre, ainsi que dans le bas-ventre.

    Douleurs tiraillantes pendant la grossesse

    Ils peuvent survenir à différents stades de la grossesse. Si une douleur douloureuse se produit pendant jusqu'à 22 semaines, accompagnée de taches, la raison en est la menace d'une fausse couche. Le médecin, évaluant l'état de la femme, prescrit un traitement visant à préserver la grossesse. La menace d'interruption se produit en raison d'une augmentation du tonus de l'utérus, de la présence de cicatrices sur celui-ci après une cautérisation ou curetage préalable, de troubles hormonaux. Une femme est recommandée au repos au lit, au traitement avec des antispasmodiques et des médicaments hormonaux.

    L'initiateur de la douleur dans le bas-ventre chez la femme pendant la grossesse peut être le décollement du placenta pendant une période de moins de 37 semaines. Dans ce cas, non seulement des douleurs, mais aussi des taches, ainsi que des signes de saignements internes (étourdissements, nausées, pâleur, maux de tête) apparaissent. Dans ce cas, une césarienne est pratiquée, sinon l'enfant peut mourir d'hypoxie.

    Une légère douleur dans le bas-ventre pendant la grossesse est normale, elle est causée par une tension musculaire, une augmentation de la taille de l'utérus et de la gravité du fœtus. S'il y a une douleur intense et intense avec de la fièvre, des saignements, cela peut indiquer la présence d'une grossesse extra-utérine, d'une rupture utérine et d'autres complications.

    Douleur dans le bas-ventre associée aux menstruations

    Le fait de dessiner une douleur à l'aine avant la menstruation est généralement associé au syndrome prémenstruel (effet des hormones sur le système nerveux, sensibilité accrue et troubles autonomo-vasculaires). La cause des sensations désagréables peut être le sous-développement des organes génitaux (en particulier chez les jeunes filles), les changements dans la forme de l'utérus après l'avortement, l'accouchement, les opérations.

    Si une femme souffre d'hyperplasie de l'endomètre ou de maladies inflammatoires de l'utérus, des douleurs douloureuses peuvent subsister après les menstruations. À ce moment, il y a une augmentation des formations kystiques associées à un changement du fond hormonal.

    Pendant l'ovulation

    Dans le reste du cycle menstruel - pendant la période sans menstruation - il existe des processus qui préparent le corps de la femme à devenir mère. Par conséquent, une légère douleur douloureuse sur l'aine gauche ou droite environ une semaine et demie à deux semaines après la menstruation n'est généralement pas non plus une source de préoccupation.

    Un léger inconfort pendant quelques jours au milieu du cycle indique l'ovulation: la maturation et la sortie de l'ovaire du follicule, qui peuvent être accompagnées de dommages mineurs aux vaisseaux sanguins et de petites pertes sanguines du vagin.

    Les échos de ce processus provoquent souvent une douleur mineure: selon l'ovaire qui a quitté l'ovule, la douleur est localisée à gauche ou à droite.

    De plus, une femme pendant l'ovulation peut ressentir:

    • une légère augmentation de la température corporelle,
    • lourdeur dans les glandes mammaires,
    • nausée
    • écoulement blanc abondant de mucus clair (ou légèrement rose).

    Ces signes sont inoffensifs et indiquent une évolution saine de l'ovulation. De plus, ces facteurs aident à calculer le moment optimal pour une conception réussie, car une semaine après l'ovulation, il n'y a pratiquement aucune chance de résultat favorable.

    À la grossesse

    Si une femme a un retard (au début d'un nouveau cycle, il n'y a pas de menstruations) et que le corps donne des signaux similaires à des symptômes de tension prémenstruelle, il s'agit très probablement d'un événement joyeux: la grossesse. Des menstruations retardées, des nausées matinales et des douleurs tiraillantes juste au-dessus de l'aine ne laissent aucun doute qu'une petite vie nouvelle est née.

    Au début de la grossesse, l'estomac tire souvent comme pendant les menstruations. Le fait est qu'après l'ovulation, un ovule fécondé n'atteint l'utérus qu'à la fin du cycle - approximativement pendant la prochaine période menstruelle - par conséquent, lors du processus de fixation sur les parois de l'utérus, les femmes sont souvent confondues avec le SPM.

    Le principal organe reproducteur des filles - l'utérus - qui accepte l'invasion du "corps étranger", est obligé d'adapter son tissu musculaire pour une coexistence pacifique. Par conséquent, l'implantation d'œufs s'accompagne de dommages aux cellules épithéliales, ce qui explique le syndrome douloureux et la présence de pertes sanguines mineures aux premiers stades de la conception.

    À des stades ultérieurs, des douleurs localisées sous le nombril surviennent en raison de:

    • élargir l'abdomen,
    • augmentation de la charge sur l'appareil ligamentaire de l'utérus,
    • pression utérine sur les organes adjacents,
    • ramollissement des os et des ligaments pelviens.

    Avec flatulence et troubles des selles

    Les ballonnements et la douleur dans le péritoine inférieur sont une plainte courante chez les hommes et les femmes souffrant de flatulences et de troubles des selles.

    En transformant les aliments qui favorisent une production accrue de gaz (légumineuses, choucroute, pâtisseries, restauration rapide, boissons gazeuses, etc.), les bactéries présentes dans les intestins libèrent des gaz qui, une fois accumulés, commencent à exercer une pression sur ses parois et affectent négativement la motilité.

    Chez les femmes enceintes, une augmentation de l'utérus exerce une pression supplémentaire sur les intestins, exacerbant le problème des éructations, du hoquet et de l'halitose.

    En conséquence, il peut y avoir un retard dans les selles - constipation ou, inversement, selles molles - diarrhée. La même situation peut se produire avec un manque de microflore intestinale en raison de l'apport de certains médicaments et de maladies gastro-intestinales. De plus, l'empoisonnement peut être à l'origine de lourdeurs dans l'abdomen et d'indigestion.

    Pendant la constipation, la sensation de douleur provoque un grand nombre d'excréments, créant une pression sur la paroi intestinale. Lui, à son tour, commence à faire pression sur les organes situés dans le quartier. Avec la diarrhée, la douleur et la lourdeur provoquent un étirement des parois intestinales et des spasmes musculaires lisses.

    Que peut indiquer la gravité du bas-ventre pendant la grossesse?

    Les femmes enceintes doivent absolument écouter les douleurs à l'estomac de nature inconnue, car elles peuvent nuire à deux vies à la fois. En plus des flatulences et des troubles des selles relativement inoffensifs, que nous avons décrits ci-dessus, la gravité de l'abdomen peut s'accompagner de contractions et de graves pathologies de grossesse.

    La menace de détachement du placenta

    Une véritable menace pour la vie du fœtus est un décollement prématuré du placenta - une pathologie qui se manifeste le plus souvent au cours du deuxième ou du troisième trimestre de la grossesse. Le placenta remplit une fonction protectrice, fournissant au bébé dans l'utérus tout le nécessaire. Avec son exfoliation complète, le fœtus peut mourir.

    Les symptômes classiques de cette complication sont:

    • saignement interne ou externe,
    • douleur intense et sourde à l'aine,
    • hypertonicité utérine,
    • insuffisance cardiaque chez le fœtus.

    Un traumatisme abdominal ou la présence d'une mère peut provoquer un décollement prématuré du placenta pendant la grossesse:

    • mauvaises habitudes (tabagisme, alcool, drogues),
    • anémie ferriprive,
    • maladies auto-immunes
    • allergies à certains types de médicaments,
    • changements dans l'épithélium utérin (survient chez les femmes qui ont subi un grand nombre de naissances),
    • changements soudains de la pression artérielle.

    Combats d'entraînement

    À la fin du deuxième trimestre, les femmes en position peuvent ressentir des crampes et des tensions abdominales plusieurs fois par jour, dans lesquelles l'utérus devient comme une «pierre». Ce sont des combats d'entraînement qui préparent le corps aux futures naissances.

    Vous ne devriez pas avoir peur d'eux, mais en cas d'intensité accrue de la douleur, il est préférable de consulter un gynécologue pour exclure la menace d'une fausse couche ou d'une naissance prématurée.

    Au cours des dernières semaines de grossesse, des sensations similaires peuvent provoquer des douleurs au travail.

    Anomalie osseuse pelvienne

    La douleur dans la région pubienne, l'aine ou pelvienne d'une femme enceinte, aggravée par la marche et le changement de position corporelle, indique souvent une différence dans les os de l'articulation pubienne - symphysite. Cette pathologie se manifeste généralement au troisième trimestre et nécessite une surveillance étroite par un médecin jusqu'à la naissance. Dans certains cas, une femme enceinte doit même être hospitalisée.

    Appendicite

    L'appendice est situé sur le côté inférieur droit de l'abdomen. En cas d'inflammation, le pus s'accumule au cours du processus, sa taille augmente et devient douloureuse. L'appendicite provoque une douleur aiguë et aiguë dans le péritoine, le patient se sent malade, il souffre de faiblesse et de frissons dus à la fièvre.

    Maladies des reins, de la vessie

    Le processus inflammatoire des voies urinaires (cystite, pyélonéphrite) conduit souvent à un gonflement des organes affectés.

    Les reins et la vessie serrent les terminaisons nerveuses, irritant la paroi postérieure du péritoine, d'où:

    • miction douloureuse et fréquente,
    • écoulement sanglant et blanc dans l'urine,
    • douleur dans l'abdomen et la région lombaire,
    • signes d'intoxication générale (vertiges, léthargie, diminution de l'appétit, le patient est malade).

    Que faire en cas de douleur fréquente

    Si la douleur de traction est associée à des causes fonctionnelles, en particulier lorsqu'elles surviennent avant ou pendant les menstruations, vous pouvez vous débrouiller seul. Avec un syndrome de douleur légère et tiraillante, vous pouvez simplement souffrir d'inconfort. Pour stabiliser la condition plus rapidement, il est permis de boire un médicament anesthésique ou antispasmodique. Vous pouvez également fixer un coussin chauffant. De plus, il faut comprendre que dans de tels cas, le repos est indiqué. Il est nécessaire d'abandonner tout effort physique susceptible d'intensifier le syndrome douloureux.

    Si la douleur est survenue une fois et en quelques heures a disparu, et après cela ne s'est plus produite, alors rien ne peut être fait. Plus dangereuses sont les douleurs constantes de nature tirante dans le bas-ventre. Dans de tels cas, vous devriez consulter un médecin dès que possible.

    Maladies gynécologiques

    La gravité dans le bas-ventre peut être le symptôme d'une maladie progressive de la région génitale féminine.

    Le plus souvent, ils deviennent:

    1. Endométriose (prolifération de l'endomètre dans l'utérus et les appendices). Habituellement, il s'accompagne de pertes brunes après l'ovulation, de douleurs à l'aine et au pubis.
    2. Apoplexie ovarienne (rupture ovarienne). Ses symptômes caractéristiques: baisse de la pression artérielle, faiblesse, nausées, évanouissement, blanchiment de la peau, douleur aiguë sur l'abdomen droit ou gauche.
    3. Kystes, fibromes, adhérences et processus inflammatoires de l'utérus et de ses appendices. Toutes ces pathologies perturbent la circulation sanguine dans les organes pelviens et exercent une pression sur les organes et les tissus environnants.Par conséquent, au cours de leur développement, le bas-ventre est souvent tiré. Ils peuvent être accompagnés d'irrégularités et de menstruations retardées, de saignements intermenstruels, de difficultés et de mictions fréquentes.

    De plus, des douleurs dans le bas-ventre accompagnent souvent une grossesse extra-utérine. Un embryon poussant à l'extérieur de la cavité utérine exerce une pression sur les tissus environnants et provoque ainsi des douleurs douloureuses à l'aine.

    Quel médecin contacter

    Afin d'accélérer le diagnostic, il est recommandé de consulter d'abord un gynécologue si vous avez des douleurs de tiraillement dans le bas-ventre. Si les examens excluent toute pathologie des organes du système reproducteur, alors un examen par le thérapeute doit être effectué. Il prescrira tous les tests de laboratoire et études instrumentales nécessaires. Sur la base des résultats obtenus, une référence sera donnée à un autre spécialiste d'une direction étroite (urologue, néphrologue).

    Certainement, un gynécologue doit être consulté en présence de tels symptômes supplémentaires:

    • Écoulement sanglant ou autre qui se produit à tout moment et n'est pas lié au cycle menstruel. De tels signes témoignent toujours du développement d'une inflammation des organes génitaux internes.
    • Abondante décharge jaunâtre avec une odeur désagréable, qui indique le développement de maladies infectieuses des organes génitaux. Dans le même temps, la température peut augmenter.

    Si des douleurs de tirage dans le bas-ventre se produisent en combinaison avec des brûlures dans la région génitale, des mictions fréquentes, cela indique le développement de pathologies du système urinaire. Dans de tels cas, vous devez contacter un urologue.

    Lorsque des symptômes supplémentaires sont des nausées, des vomissements, des ballonnements, des flatulences et un processus digestif, alors, très probablement, des douleurs tiraillantes dans le bas-ventre sont associées à des pathologies intestinales. Un gastro-entérologue est impliqué dans le traitement de ces maladies.

    Cancer du colon

    L'adénocarcinome affecte le plus souvent le sigmoïde et le rectum.Par conséquent, un diagnostic différentiel est effectué lorsqu'il n'est pas clair pourquoi le bas-ventre fait mal chez les femmes de la région iléale gauche. Le cancer ne peut être détecté à un stade précoce que par des signes indirects, car il ne provoque pas de douleur prononcée.

    Les patients consultent un médecin avec des plaintes:

    • pour la constipation
    • ballonnements
    • température incompréhensible
    • perdre du poids.

    Dans le contexte de la croissance tumorale, des douleurs constantes apparaissent dans la région iliaque gauche et du côté d'une nature terne, indépendamment de la nutrition et de l'activité physique. La thérapie implique l'utilisation d'une combinaison de cytostatiques avec irradiation de la zone cancéreuse et des ganglions lymphatiques les plus proches. La question du traitement chirurgical et de la portée de l'intervention est décidée à la commission.

    Varices pelviennes

    Des varices situées dans le bassin sont observées chez 30% des femmes pendant la grossesse.

    Cela peut également se produire dans le contexte de:

    • maladies gynécologiques
    • prendre des médicaments hormonaux,
    • livraisons fréquentes
    • de nombreux avortements
    • travail sédentaire
    • effort physique excessif,
    • thrombose de la veine pelvienne,
    • faiblesse congénitale des parois des vaisseaux sanguins.

    Les femmes présentant des varices du petit bassin éprouvent des douleurs douloureuses dans le bas de l'abdomen, le périnée et la région lombaire après un effort physique, un séjour prolongé en position verticale et pendant les rapports sexuels. Des pertes brunes peuvent également survenir avant et après les menstruations.

    Douleur et troubles de la miction

    Chez les femmes, plus que les hommes, l'inflammation de la vessie et de l'urètre (cystite et urétrite) est courante. Cela est dû à la particularité de la structure et de l'emplacement: le canal urétral est court, large, se trouve près de l'anus et du vagin.

    Si le bas-ventre d'une femme fait mal en même temps que des douleurs pendant la miction, des envies fréquentes, vous devriez penser à l'inflammation dans les voies urinaires inférieures. Habituellement, les douleurs tiraillent dans la nature, constantes, épuisant le patient, provoquant de l'insomnie.

    Une inflammation sévère s'accompagne de flocons de mucus dans l'urine, de stries sanglantes. En cas d'irradiation de la douleur dans le côté droit ou gauche du bas du dos, la pyélonéphrite doit être exclue. L'inflammation du bassin rénal s'accompagne également d'une dysurie, une sensation de brûlure dans le bas-ventre.

    Le traitement est généralement long. Combine des remèdes à base de plantes qui lavent la vessie, consomment une quantité importante d'agents fluides et antibactériens. Non sans consultation avec un gynécologue. Souvent, l'inflammation des organes génitaux et de la vessie sont combinés et se soutiennent en même temps.

    Maladies de la cavité abdominale

    La gastrite, l'ulcère gastrique, l'inflammation de la vésicule biliaire, le pancréas du duodénum, ​​la cirrhose du foie et certaines autres maladies du tractus gastro-intestinal et des organes situés dans la cavité abdominale sont également souvent accompagnés de douleurs douloureuses dans l'abdomen et de troubles digestifs.

    La plupart d'entre eux s'accompagnent généralement de symptômes supplémentaires, tels que:

    • ballonnements
    • flatulence
    • rots
    • brûlures d'estomac
    • nausée
    • vomissements
    • troubles des selles
    • faiblesse générale
    • diminution de l'appétit.

    Douleur dans les troubles génitaux

    Les gynécologues divisent les douleurs dans le bas-ventre des patients en fonctionnelles (physiologiques) et organiques. Les causes fonctionnelles sont causées par un sous-développement temporaire des organes génitaux chez les filles, une relation avec les menstruations et la grossesse. Ils sont associés à l'excitation, l'hypothermie, le début de l'activité sexuelle.

    Les causes organiques se manifestent toujours par une évolution aiguë ou chronique de la pathologie de l'utérus, des appendices. Les douleurs sont de nature différente, peuvent s'accompagner de saignements utérins, de pertes vaginales.

    Différences de douleur physiologique et organique:

    • absence de lien clair avec l'action précédente, apparition et disparition spontanées,
    • court terme
    • intensité modérée
    • état de santé relativement satisfaisant.

    Douleur physiologique chez la femme

    Pour comprendre pourquoi la fille a mal au ventre ci-dessous avant et pendant chaque menstruation, les gynécologues devront étudier le contexte hormonal, le régime de la patiente. Algodisménorrhée primaire - associée à des troubles fonctionnels causés par le sous-développement du système endocrinien et nerveux.

    Les filles augmentent la production de prostaglandines, les œstrogènes, qui augmentent les contractions utérines.Souvent observé avec des surcharges dans les études, une faible activité physique, une mauvaise nutrition (café, sandwichs, chips), avec un stress émotionnel.

    Dans 75% des cas, le diagnostic est défini comme «syndrome prémenstruel». En plus de la douleur, quelques jours avant la période de menstruation, il y a:

    • maux de tête et nausées
    • étourdissements et évanouissements,
    • vomissements
    • les glandes mammaires gonflent et font mal.

    Pendant la grossesse, la douleur est causée par un étirement de l'appareil ligamentaire. Le plus souvent, ils inquiètent les femmes primipares après l'âge de 25 ans ayant une mauvaise forme physique.

    La survenue d'une maladie aiguë ou d'une exacerbation d'une maladie chronique pendant la grossesse ne peut être exclue, par conséquent, chaque femme enceinte doit surveiller attentivement son état de santé et informer le médecin de tout changement.

    Douleur pendant l'ovulation - survient le 14-15e jour du cycle menstruel normal. Dure plusieurs heures ou jours. Les femmes éprouvent des douleurs de traction régulières dans le bas-ventre avec une augmentation des rapports sexuels. Ils sont causés par des changements hormonaux avec une augmentation de l'apport sanguin à l'ovaire. Habituellement unilatéral. Les femmes doivent être observées par un gynécologue.

    Que faire lorsque de telles douleurs apparaissent?

    Si votre bas-ventre est tiré avant les menstruations ou au milieu du cycle, la douleur est modérée et ne s'accompagne d'aucun symptôme alarmant - il n'y a probablement rien à craindre. Mais si vous avez des doutes - inscrivez-vous au gynécologue et assurez-vous personnellement.

    Dans tous les autres cas, surtout si vous attendez un bébé, la douleur est très forte ou prolongée et / ou, en plus, vous observez une augmentation ou une diminution de la température corporelle, une détérioration générale de votre état, un écoulement inhabituel de l'urètre ou du vagin - consultez un obstétricien-gynécologue dès que possible et thérapeute!

    Ne vous auto-médicamentez pas! L'utilisation non autorisée d'analgésiques rend le diagnostic difficile et peut entraîner de tristes conséquences. Une visite opportune à un médecin aidera à déterminer rapidement le bon diagnostic, à accélérer le traitement et à prévenir les complications indésirables.

    Douleur dans la pathologie des organes génitaux chez la femme

    La douleur organique, en fonction des changements pathologiques de l'utérus et des appendices, est provoquée par: hypothermie, dur labeur, sport, tension nerveuse accrue, utilisation de contraceptifs intra-utérins.

    Adénomatose (endométriose) - causée par la croissance de l'épithélium de la couche interne de l'utérus au muscle. Les plus touchées sont les femmes nullipares de plus de 30 ans et souffrant d'infertilité. Les symptômes sont associés à des douleurs de traction constantes sur le pubis, des saignements menstruels prolongés, des pertes brunes du vagin.

    L'épithélium forme des «poches». Le sang menstruel y pénètre et appuie sur les tissus environnants. Par conséquent, pendant la menstruation, la douleur s'intensifie, irradiant vers l'aine et le bas du dos.

    Pour la thérapie, des médicaments hormonaux sont utilisés.

    Les maladies inflammatoires (endométrite, annexite) - s'accompagnent d'éclatements ou de crampes de douleur constante. En cas d'annexite (inflammation de l'ovaire), la douleur est unilatérale. L'irradiation est observée dans le sacrum, le bas du dos et l'état général s'aggrave.

    Le risque le plus élevé d'inflammation chez les femmes:

    • ayant subi un curetage diagnostique et un avortement,
    • refusant un long traitement.

    Les fonctionnalités supplémentaires incluent:

    • faiblesse, vertiges,
    • douleur musculaire
    • augmentation de la température
    • odeur désagréable des pertes vaginales due à un mélange de pus,
    • insomnie
    • irritabilité.

    Chez 60% des femmes, l'inflammation est causée par une infection sexuellement transmissible. En traitement, il est nécessaire de prévoir un arrêt temporaire des contacts sexuels et un examen d'un partenaire.

    Anomalies congénitales et acquises - chez les filles, elles sont détectées lors d'une première menstruation douloureuse (vaginale, utérus cervical).L'accumulation de sang dans la cavité provoque une expansion et une douleur constante. Chez la femme adulte, la rétention sanguine est facilitée par la flexion de l'utérus (rétrodéviation), la fusion dans la cavité (synéchie).

    Les filles doivent être présentées à un gynécologue et examinées d'urgence. Pour les femmes, des exercices spéciaux sont sélectionnés, s'il est impossible de corriger la situation, une opération est effectuée.

    Les tumeurs des organes génitaux chez les femmes - ont une croissance bénigne et une évolution maligne. Les kystes bénins comprennent le fibromyome. Avec la croissance, ils étirent l'organe et provoquent une douleur éclatante. Dans le même temps, l'entorse, les adhérences (avec inflammation chronique) participent au mécanisme.

    Les manifestations peuvent porter l'image d'une attaque aiguë avec torsion du kyste, rupture. Dans ce cas, la douleur est unilatérale, accompagnée de vertiges et de nausées, un choc est possible. Avec les fibromyomes, les saignements utérins sévères, des signes d'anémie s'ajoutent à la douleur.

    Les tumeurs malignes des appendices s'accompagnent d'une localisation bilatérale, d'intensité au stade II-III. Il existe des signes d'intoxication par le cancer:

    • nausée
    • manque d'appétit
    • perdre du poids
    • troubles hormonaux
    • faiblesse.

    La douleur unilatérale provoque le cancer de la trompe de Fallope. Les premiers symptômes comprennent des écoulements irréguliers et aqueux. Le sarcome utérin est détecté lors de l'examen des saignements utérins. La tumeur se caractérise par une croissance rapide, une augmentation de la douleur et des métastases.

    Grossesse par tube avec un écart - s'accompagne d'un syndrome de douleur soudaine d'un côté de l'abdomen, des étourdissements sévères, une perte de conscience causée par des saignements internes est possible. La femme a un retard de menstruation, signes secondaires de grossesse.

    Pourquoi un gynécologue est-il nécessaire?

    Pour toute douleur dans le bas-ventre chez la femme, les spécialistes devraient exclure les modifications des organes génitaux. Par conséquent, les femmes sont référées pour consultation et à l'hôpital, le médecin examine l'endroit.

    Avec l'inflammation des appendices, la palpation est fortement douloureuse d'une part, l'un des organes est hypertrophié, le tissu est pâteux. Un utérus élargi et ramolli, la douleur à la palpation indique une endométrite. Avec une rupture de la trompe de Fallope avec saignement interne, un renflement du cul de sac vaginal postérieur est révélé.

    L'évaluation de la condition des filles et des jeunes femmes souffrant de douleurs dans le bas-ventre est importante pour résoudre le problème de la préparation à la conception, du déroulement de la grossesse et de la naissance d'une progéniture en bonne santé. Pour les femmes âgées, l'exclusion opportune de la pathologie garantit une capacité de travail et une vie active après la ménopause.

    Douleur organique

    Les facteurs suivants les provoquent:

    • endométrite
    • salpingite
    • oophorite
    • kyste ovarien
    • myome
    • polypes
    • polykystique
    • contraceptifs intra-utérins. Surtout si une femme les utilise depuis longtemps,
    • cholécystite
    • appendicite
    • hémorroïdes
    • cystite
    • ICD
    • fausses couches
    • avortement
    • grossesse intra-utérine.

    Douleur fonctionnelle

    Ils peuvent être coupants, tranchants, forts ou à peine perceptibles, constants ou périodiques, tir ou couture. La douleur peut être ressentie non seulement dans le bas de l'abdomen, mais aussi irradiant vers le haut de l'abdomen, vers le côté droit ou gauche du corps, vers la jambe et le bas du dos. Il peut y avoir un spasme aigu dans le bas de l'abdomen, des coliques à court terme dans l'abdomen droit ou gauche. Les causes de la douleur fonctionnelle sont:

    • crampes musculaires
    • flexion de l'utérus,
    • l'ovulation
    • processus inflammatoires
    • blessure
    • mesures diagnostiques
    • Chirurgie
    • saignement utérin
    • maladies nerveuses
    • stress, dépression,
    • sciatique
    • névrite
    • problèmes proctologiques
    • hernie intervertébrale.

    Symptômes

    En plus d'une douleur aiguë dans le bas-ventre, le patient peut également ressentir des symptômes spécifiques:

    Bienvenue sur la chaîne NoGastrit.

    Nous aimons et nous abonnons à la chaîne. De nouveaux documents sont publiés quotidiennement!

    Ce matériel et d'autres peuvent être consultés sur le site Web.NetGastritu.com

    Annexite

    La maladie est associée à une inflammation chez les filles et les femmes des appendices. Les douleurs sont sévères. Si la maladie ne démarre pas, les patients se plaignent de douleurs désagréables et tirantes. L'annexite apparaît en raison de processus inflammatoires, d'hypothermie des appendices, après l'accouchement ou l'avortement.

    Avec un traitement prématuré, la maladie peut prendre une forme chronique du cours avec l'apparition d'un processus adhésif. Dans ce cas, des douleurs sourdes ou fulgurantes à court terme apparaissent périodiquement et peuvent se dégager du sacrum ou du bas du dos.

    Menstruation

    Avant les menstruations, de nombreuses femmes ressentent une douleur et un inconfort mineurs. C'est pour elles que de nombreuses femmes déterminent le début du cycle. Ensuite, la douleur devient plus intense et paroxystique. L'abdomen peut fortement tomber malade, dont beaucoup doivent prendre des analgésiques.

    Certains souffrent de douleurs si graves qu'ils doivent recourir à des soins médicaux. Cette condition peut durer plusieurs jours jusqu'à ce que le sang commence à se démarquer. Cela peut indiquer des processus inflammatoires, ainsi que l'endométriose. Très souvent, la douleur peut s'intensifier lors des selles.

    Grossesse extra-utérine

    Une grossesse extra-utérine se produit en raison d'une lumière étroite dans le tube utérin, à cause de laquelle l'ovule, fécondé par le sperme, ne peut pas atteindre les parois de l'utérus et est fixé sur la membrane muqueuse.

    Il s'agit d'une anomalie qui est le plus souvent éliminée par la chirurgie. Une femme développe des douleurs fortes et coupantes qui s'accompagnent de saignements utérins.

    Si de tels symptômes sont observés, il est important de demander immédiatement l'aide de spécialistes.

    L'ovulation

    Les sensations désagréables et douloureuses peuvent survenir chez les femmes non seulement avant le début des menstruations, mais plusieurs jours, voire plusieurs semaines avant elles. Il s'agit d'un syndrome ovulatoire. Pendant cette période, le follicule se rompt et l'œuf commence à se déplacer vers l'utérus. Une irritation péritonéale se produit, à la suite de laquelle des sensations douloureuses, paroxystiques et ternes peuvent apparaître. Le plus souvent, ils sont tolérants.

    Mais si les dames ont un niveau accru de seuil de douleur, elles se demandent quoi enlever et comment supprimer ces sensations. Il suffit de prendre des analgésiques situationnels pendant cette période.

    Ce phénomène est considéré comme la norme. Si des saignements abondants surviennent au cours de cette période ou si les écoulements sanguins durent plus de 2 jours, vous devriez consulter un gynécologue.

    Apoplexie ovarienne

    Cette maladie est caractérisée par une hémorragie dans l'un des ovaires. Cela se produit lorsque le follicule se rompt lorsque des dommages aux vaisseaux voisins se produisent. Une femme peut ressentir un spasme soudain de douleur en raison de l'entrée de sang dans l'abdomen. Il s'agit d'une condition dangereuse qui nécessite des soins médicaux. La tension artérielle de la femme chute fortement et elle peut perdre connaissance.

    Le développement de cette condition est facilité par des processus inflammatoires, un effort physique grave ou un contact sexuel brut.

    Cystite

    Chez une femme atteinte de cystite, coupures, douleurs brûlantes qui surviennent au cours de la phase aiguë de la maladie. Une miction douloureuse et fréquente est également observée. Du sang peut être présent dans l'urine.

    Des douleurs peuvent être observées au milieu ou au bas de l'abdomen. La façon de traiter la maladie est décidée uniquement par le médecin.

    Douleur après le sexe

    De nombreuses femmes peuvent ressentir des coutures et des douleurs douloureuses dans la zone ovarienne après les rapports sexuels. Cela peut indiquer une inflammation, des kystes ou une rupture ovarienne. En cas de picotements fréquents ou de sensations de tir dans la nature avec une douleur intense dans la région de l'aine, il est nécessaire de consulter un gynécologue. La cause de l'inconfort après un rapport sexuel peut également être:

    Même si la douleur est de courte durée, elle ne peut être ignorée, car diverses complications ou infertilité peuvent survenir. Une visite chez un spécialiste devrait être requise.

    Tableau des douleurs abdominales - quel problème vous met mal à l'aise?

    Tout le monde sait que les douleurs abdominales peuvent être différentes. Les adultes sont généralement capables de déterminer intuitivement ce qui cause le problème s'ils ont déjà éprouvé de tels sentiments. Découvrez quel problème vous cause de l'inconfort?

    Signification des symptômes concomitants

    Pour déterminer la cause de la douleur, les symptômes qui l'accompagnent sont d'une grande importance:

    1. Un écoulement sanglant ou autre qui se produit au milieu du cycle, non lié à la menstruation, indique la présence de maladies inflammatoires des organes génitaux internes (endométrite, salpingo-ovarite).
    2. Des pertes colorées abondantes avec une odeur désagréable, une fièvre associée à des douleurs dans le bas-ventre sont caractéristiques des maladies infectieuses des organes génitaux (trichomonase, gonorrhée et autres).
    3. Des crampes, des brûlures, des mictions fréquentes, ainsi que des douleurs dans le bas-ventre, indiquent la présence de pathologies dans le système urinaire.
    4. Les nausées, vomissements, ballonnements, tiraillements sont des signes d'infections intestinales.
    5. Avec l'appendicite, la douleur est généralement localisée dans le bas-ventre droit.

    Diagnostic et traitement

    Pour établir la cause des douleurs de traction, un examen est généralement prescrit par les méthodes suivantes:

    • analyse générale des globules blancs et de la coagulation sanguine, qui permet de détecter la présence de processus inflammatoires, de suggérer la cause des saignements,
    • analyse de l'urine pour les globules blancs, les protéines et les bactéries,
    • Échographie pelvienne,
    • examen cytologique du mucus du vagin et du col de l'utérus (frottis),
    • tests sanguins pour les infections génitales latentes (chlamydia, gonocoque, mycoplasme, champignons Candida et autres),
    • test sanguin biochimique pour les anticorps contre divers agents pathogènes d'infection.

    Selon le lieu de localisation de la douleur, sa nature et ses hypothèses sur la maladie, d'autres méthodes d'examen sont également utilisées: biopsie tissulaire, examen colposcopique de l'utérus. Lorsque des tumeurs sont détectées, une imagerie par résonance magnétique (IRM) est utilisée.

    Après avoir clarifié le diagnostic, si nécessaire, le médecin prescrit des médicaments à effets antibactériens, hormonaux ou antispasmodiques. Dans certains cas, seule la chirurgie peut aider à éliminer la douleur (curetage de l'utérus, cautérisation du cou, ablation des tumeurs, formations kystiques).

    Attention: S'il y a une douleur tirante dans le bas-ventre, l'auto-traitement est inacceptable, car il peut nuire gravement à la santé. La bouillotte est strictement contre-indiquée dans les maladies inflammatoires, l'appendicite, car cela conduit à une péritonite, une intoxication sanguine. Tout retard dans l'augmentation de la douleur dans le bas-ventre, l'apparition de signes d'empoisonnement du corps ou de saignements internes peut être mortel. Ils surviennent pendant la grossesse extra-utérine, la rupture de l'utérus, des dommages aux tissus des ovaires, ainsi que des maladies rénales.

    Si vous ressentez des douleurs dans le bas-ventre du côté droit

    C'est sur le côté droit de la cavité abdominale que se trouvent les organes qui peuvent donner un signal d'alarme similaire. À cet égard, pour déterminer la maladie, le diagnostic le plus précis du corps est nécessaire. Concentrez-vous sur la nature de la douleur, son emplacement et sa direction de propagation (si possible).

    Les facteurs qui contribuent à l'affaiblissement ou à l'intensification de la douleur peuvent aider à poser le bon diagnostic. En cas de vomissements ou d'indigestion concomitants, assurez-vous d'en informer votre médecin. Un rôle important sera joué par les résultats des études médicales antérieures et le contexte de la maladie actuelle.

    type de boîte = «succès» Le plus souvent, les causes de douleurs douloureuses et de tiraillements dans le bas-ventre chez les femmes peuvent être des processus inflammatoires dans les zones et les structures du corps suivantes:

    • Muscles pelviens
    • Divers sites gros et petits intestins,
    • L'urètre
    • Les organes internes du système reproducteur,
    • Nerf sciatique./box

    Douleur après l'accouchement

    Cela ne devrait pas effrayer les femmes, car cela signifie que le système reproducteur de la femme se rétablit. La douleur ondulatoire peut durer plusieurs minutes au maximum et disparaître d'elle-même. La norme est considérée si une femme ressent ces sentiments pas plus d'une semaine après la naissance du bébé. Si la douleur dure plus longtemps, il est nécessaire de subir un examen médical. Un signe de cette condition peut être une endométrite, une infection ou une décomposition du tissu placentaire dans la cavité utérine.

    Si la décharge s'accompagne d'une décharge avec une odeur désagréable, de la fièvre et de la fièvre, il est important d'obtenir une aide spécialisée le plus rapidement possible.

    Que signifie la douleur avant la menstruation

    La source de douleur dans ce cas peut être la cavité utérine ou les intestins. La production totale d'hormones avant le cycle menstruel s'affaiblit. En plus d'éventuelles douleurs dans le bas de l'abdomen, une femme peut ressentir une forte détérioration de l'humeur, des maux d'estomac et possible douleur à la palpation de la poitrine.

    La douleur peut survenir en raison d'une intervention chirurgicale récente dans la région pelvienne. De plus, des symptômes similaires se produisent lorsqu'il y a des phoques dans les intestins, les soi-disant adhérences. Souvent, la douleur survient en raison du développement de processus inflammatoires ou d'une hypothermie générale.

    Conséquence une telle douleur peut devenir un cycle menstruel perdu.

    Diagnostic de la coupure de la douleur dans le bas-ventre

    Pour identifier la cause de la douleur et exclure une maladie grave, le médecin effectue une femme un examen médical, qui comprend les procédures suivantes:

    • test sanguin général
    • analyse d'urine
    • biochimie du sang
    • examen cytologique ou urogénital des tissus du vagin pour identifier les tumeurs et les pathologies,
    • Échographie
    • cystoscopie
    • colposcopie,
    • hystéroscopie
    • hystérosalpingographie,
    • laparoscopie

    Avant de consulter un médecin, vous pouvez prendre des anti-inflammatoires non stéroïdiens:

    Même si la douleur disparaît, vous ne devez pas reporter la visite chez le médecin pour prescrire un traitement médicamenteux supplémentaire.

    Douleur dans le bas-ventre à droite

    Cela peut être dû à des dommages à l'appendice, au segment inférieur de l'iléon, au côlon aveugle et ascendant, au rein droit et aux organes génitaux.

    Dans le bas-ventre à gauche, la douleur peut être causée par des dommages au côlon transverse et au côlon sigmoïde, au rein gauche, ainsi qu'à des maladies des organes génitaux.

    Causes de la douleur pendant les menstruations

    La douleur pendant les menstruations ne représente pas nécessairement une menace pour la santé des femmes. Les sources les plus courantes de ce syndrome douloureux sont:

    • Fragmentation perturbée de la muqueuse utérine,
    • Douleur accrue
    • De faibles niveaux d'endorphines dans le corps,
    • Échec hormonal
    • Phase lutéale insuffisante.

    Si vous ressentez de la douleur pendant la période de menstruation, il est recommandé de consulter votre médecin. Si le gynécologue ne détecte aucune pathologie, vous pouvez vous-même vous débarrasser de la douleur de traction en prenant vitamines et correctement sélectionné régimes .

    Si votre estomac vous fait mal après vos règles

    Un cas fréquent dans la pratique médicale est des douleurs douloureuses et des tiraillements dans le bas-ventre chez les femmes. Les raisons peuvent être non seulement production excessive de prostaglandinesmais aussi excès d'hormones thyroïdiennes.

    Des douleurs abdominales peuvent être associées à des symptômes. étourdissements, nausées, frissons et faiblesse générale. Dans le pire des cas, une telle détérioration de la santé est due à des infections.

    Pour déterminer le bon diagnostic, consultez votre médecin. Peut avoir besoin échographie génito-urinaire .

    N'ignorez pas de tels signaux de votre propre corps, car ils peuvent provoquer l'infertilité féminine sans intervention médicale appropriée.

    Les femmes enceintes devraient-elles s'inquiéter

    Chez les femmes enceintes, la douleur à l'abdomen est normale à tout stade de la grossesse. Cependant, une telle situation peut inquiéter gravement toute femme, surtout s'il s'agit du premier enfant. Dans les premiers stades, ces symptômes peuvent augmenter considérablement la probabilité d'une fausse couche. Ne prenez aucune décision sans contacter un spécialiste et sans avoir passé les examens appropriés.

    La principale source de douleur chez les femmes enceintes estcontraction du muscle utérin. Dans ce cas, la contraction musculaire se produit, ce qui représente une menace réelle pour le bébé à naître. Une grossesse précoce avec une douleur tirante dans l'abdomen peut signaler le début de la grossesse elle-même. Presque n'importe quel gynécologue vous dira que des douleurs similaires sont un phénomène physiologique caractéristique et naturel du processus de grossesse . Habituellement, l'inconfort d'un tel symptôme n'est pas une menace pour la santé. Cependant, vous ne devez pas refuser de consulter un spécialiste, surtout pendant la gestation.

    Aux premiers stades, il y a une ruée de sang vers les parois de l'utérus, il subit des étirements, les ligaments utérins gonflent. Ce processus physiologique naturel peut provoquer une douleur légère, mais une future femme en travail peut développer un sentiment de panique si elle ne sait pas comment expliquer l'inconfort qui est apparu. L'anxiété ne peut être causée que par une douleur continue.

    type de boîte = "avertissement" En cas de douleur constante dans le bas de l'abdomen, lorsque la douleur ne s'arrête pratiquement pas même après avoir pris une position allongée, la femme doit immédiatement consulter un médecin, effectuer des tests et prescrire un traitement pour la maladie révélée. Ne négligez pas cela. / Boîte

    Au tout début de la grossesse, l'embryon s'accroche aux parois de l'utérus. Ce processus peut également provoquer des douleurs et des tiraillements dans le bas-ventre chez les femmes. Les raisons peuvent être dans le soi-disant grossesse extra-utérine. Ces symptômes n'apparaissent que d'un côté de l'abdomen et sont permanents. Dans ce cas, toute sortie est une raison sérieuse de consulter un gynécologue. Si une femme ne ressent pas de douleur de traction dans le bas-ventre lorsqu'elle est en position, sa cause peut être exercice excessif.

    Douleur abdominale inférieure gauche

    La douleur dans le bas de l'abdomen à gauche peut indiquer une inflammation des parties inférieures du gros intestin, avec les symptômes qui l'accompagnent - perturbation des selles, grondements dans l'abdomen, augmentation de la formation de gaz. Vous devrez renoncer aux fruits et légumes frais, vous ne pouvez pas boire de lait et manger des assaisonnements et du pain brun.

    Élimine les problèmes gynécologiques

    Ventre douloureux en collaboration avec sécrétions en dehors de la période menstruelle indique le développement de processus inflammatoires dans les organes internes. Identification du patient température élevée signifie le plus souvent le développement d'une maladie infectieuse. Si les crampes ne s'arrêtent pas pendant plusieurs heures, cela signifie la transition de la pathologie dans une forme complexe grave. Parmi toutes les maladies gynécologiques, les symptômes de traction de spasmes douloureux dans le bas-ventre sont:

    • Cystite
    • Fibromes utérins,
    • Diverses raisons inflammation utérine
    • Complications si disponibles kystes ovariens
    • Endométriose

    Douleur pubienne chez la femme

    La douleur dans le bas-ventre au-dessus du pubis à droite et à gauche chez les femmes indique le plus souvent des maladies gynécologiques - maladies du système génito-urinaire. Dans ce cas, la douleur peut être de nature différente:

    • tranchant
    • fort et à peine perceptible
    • tranchant ou tirant.

    La douleur s'accompagne souvent d'une décharge des organes génitaux, d'une faiblesse et d'une fatigue accrue.

    Si la douleur dans le bas-ventre augmente, des crampes, des douleurs aiguës soudaines sont possibles, qui s'intensifient avec le mouvement.

    Il y a des étourdissements, une faiblesse et des saignements avec un retard de menstruation pouvant aller jusqu'à 1-2 semaines - la douleur peut être associée à une grossesse extra-utérine ou à une fausse couche.

    Consulter immédiatement un gynécologue, en cas de saignement et de douleur aiguë, un appel en ambulance est nécessaire. Une douleur intense et aiguë après les rapports sexuels, combinée à une faiblesse, un évanouissement possible et des saignements peut être un signe de rupture d'un kyste ou de la présence d'une tumeur. Appelez une ambulance.

    Des douleurs intermittentes et douloureuses dans le bas-ventre directement au-dessus du pubis, accompagnées d'une faiblesse générale ou de frissons, dégageant le périnée sont un signe de maladies gynécologiques telles que l'endométrite, l'annexite (y compris les infections), l'endométriose, etc. Un gynécologue doit être consulté.

    Le bas-ventre fait mal après un rapport sexuel

    Une telle pathologie est de nature psychologique. Parmi les causes physiologiques de la douleur dans le bas de l'abdomen chez les femmes, il existe dommages aux organes du système reproducteur, rupture de l'ovaire, formation de kystes dessus. La nature même de l'intimité sexuelle peut provoquer des douleurs ultérieures. Si le partenaire était grossier et négligent, il pourrait blesser le col de l'utérus ou les parois du vagin.

    Pour éviter d'éventuelles complications, une femme doit consulter un médecin et attendre les résultats de toutes les études nécessaires pour comprendre la cause d'un tel dysfonctionnement du corps.

    Si la douleur est incohérente et disparaît peu de temps après le début de l'inconfort, cela ne signifie pas la présence d'un diagnostic désagréable et difficile. Très probablement, la lubrification du vagin était insuffisante et les organes pelviens n'étaient pas suffisamment détendus. Dans le cas où la douleur dans l'abdomen augmente fortement, des taches, des nausées vont apparaître, la température va augmenter, et si d'autres symptômes apparaissent, il est nécessaire de consulter un spécialiste du profil psychosomatique en cas d'urgence.

    Douleur dans l'algodisménorrhée

    Ce terme signifie insuffisance menstruelle. Les sensations désagréables dans ce cas peuvent se propager du bas de l'abdomen plus loin dans l'aine, le sacrum.

    La plupart des femmes souffrent de nausées, vomissements, diarrhée et étourdissements sévères. L'état émotionnel peut changer radicalement, a observé anorexie, troubles de la mémoire, diminution de la libido.

    Algodismenorea a des causes psychophysiques. Pour se débarrasser de cette pathologie, il est nécessaire de demander l'aide de spécialistes qualifiés.

    Douleurs douloureuses et piquantes en cas d'inflammation de l'appendicite

    En cas d'inflammation de l'appendicela douleur est localisée indistinctement, progressivementà propos elle est amplifié. Dans ce cas, des cas d'inflammation des organes péritonéaux sont possibles. En règle générale, la source de la douleur se situe au bas de la région abdominale du côté droit. Parfois, il peut aller jusqu'au péritoine supérieur.

    Particulièrement souvent, cette localisation est observée chez les femmes enceintes. Un utérus élargi est capable de déplacer l'appendice vers la partie supérieure du péritoine.

    Douleur au milieu de l'abdomen

    Douleur aiguë au milieu de l'abdomen. Une douleur aiguë et intense au milieu de l'abdomen, irradiant vers le bas du dos, ainsi que le besoin fréquent d'uriner, peuvent être un signe de mouvement des calculs rénaux. Cette douleur est aggravée lors de la prise de diurétiques et de boissons.

    Utilisez des antispasmodiques uniquement avec un diagnostic confirmé par un médecin, pour soulager la douleur, vous pouvez prendre un bain chaud, un coussin chauffant chaud. Pour une douleur particulièrement intense ou du sang dans l'urine, appelez une ambulance.

    Emplacement fœtal inapproprié chez une femme enceinte

    La douleur peut se manifester avant même d'aller chez le gynécologue, qui annoncera la bonne nouvelle à la future maman. La cause de la douleur de traction dans le bas-ventre chez une femme dans ce cas est un ovule fécondé qui, en raison des trompes de Fallope rétrécies, ne peut pas être implanté dans l'utérus lui-même.

    Après un certain temps, les crises peuvent devenir plus aiguës en raison de dommages à la paroi d'une trompe de Fallope. En cas d'ignorance de l'appel à l'hôpital pour obtenir de l'aide, la future femme commencera à ressentir des étourdissements, des nausées, une faiblesse grave et des évanouissements peuvent commencer. Au fur et à mesure que les parois de la trompe de Fallope se dissolvent, de plus en plus d'écoulements sanglants apparaissent.

    La grossesse extra-utérine n'est évitée que par la chirurgie.

    Douleur au milieu de l'abdomen près du nombril

    Une douleur aiguë, soudaine et assez sévère au centre de l'abdomen, accompagnée de faiblesse et de frissons qui apparaît après avoir trop mangé, mangé des aliments gras ou du café, est appelée colique intestinale.

    Appliquez un antispasmodique et prenez une position allongée. La douleur passera dans les 20 minutes, si elles ne passent pas, vous devez rechercher la cause de la douleur dans une autre. Ne pas trop manger.

    Maladies oncologiques possibles

    Une douleur constante dans l'abdomen peut être une conséquence du développement d'un cancer de l'un des organes de l'espace abdominal. La nature et la force du syndrome douloureux dépendent du stade de la maladie. Parfois, vous pouvez sentirformations convexes dans l’abdomen du patient. Avec une lésion similaire des organes abdominaux, les patients éprouvent souvent faiblesse, faiblesse. Un signe important dans le diagnostic du cancer est inflammation des ganglions lymphatiques dans la région inguinale.

    Adhérences dans les organes comme cause de douleur

    Les pointes sont appelées zones fusion de tissus dans le corps humain, où un processus inflammatoire s'est produit depuis longtemps. Le processus d'adhésion lui-même est indolore. La douleur commence à déranger si un morceau de tissu sain est impliqué dans l'adhésion.

    La probabilité de telles cicatrices augmente plusieurs fois si une personne a récemment subi un traitement chirurgical.

    Causes de la douleur dans le bas-ventre chez la femme (gauche, droite), traitement de la pathologie

    • maladies des organes génitaux féminins (annexite, endométrite, endométriose, apoplexie ovarienne, kyste ovarien, torsion des jambes du kyste ovarien, fibromes utérins),
    • l'utilisation d'un dispositif intra-utérin,
    • pathologie chirurgicale aiguë, pathologie du système urinaire, vésicule biliaire (appendicite, cystite, cholécystite, pyélonéphrite),
    • état de santé d'une femme associé à une grossesse (symptômes d'une grossesse extra-utérine, menace de fausse couche, décollement prématuré du placenta, douleur après un avortement médicamenteux).

    • irrégularités menstruelles - algodismenorea (voir causes de règles douloureuses) et saignements utérins dysfonctionnels,
    • douleur associée à l'ovulation (voir aussi écoulement muqueux étirement transparent),
    • stagnation du sang menstruel (courbure de l'utérus, hématomètre).

    La douleur dans le bas-ventre peut être de nature différente et peut être aiguë, coupante ou piquante, ou sourde, douloureuse.

    Problèmes possibles avec les organes urinaires

    La douleur dans la région sus-pubienne, en règle générale, indique une inflammation de la vessie. Probablement difficulté à uriner. En même temps la nuance de l'urine devient trouble, plus foncée.

    Si, en plus de la région sus-pubienne, la douleur est ressentie dans la colonne lombaire, donne aux côtés de la cavité abdominale, il peut y avoir un risque d'inflammation rénale. L'urrolithiase des reins peut également provoquer des douleurs dans l'hypochondre.

    Si la nature de la douleur est aiguë, cela peut servir de signal pour un blocage dans la pierre des voies urinaires. Crampes douloureuses fortes et aiguës peut parler de rétention urinaire. Une situation similaire peut provoquer un blocage des voies urinaires avec des calculs ou un cancer.

    Processus inflammatoires dans les appendices et l'utérus

    Le processus inflammatoire dans l'utérus ou les appendices, en règle générale, commence de manière aiguë, avec de la fièvre, l'apparition de symptômes d'intoxication et de douleurs dans le bas-ventre.Avec la salpingo-ovarite (annexite), le côté gauche ou droit du bas-ventre fait mal, et avec l'endométrite, le bas-ventre fait mal au milieu.

    Lors de l'examen vaginal avec inflammation des appendices, des appendices pâteux et fortement douloureux sont déterminés, et avec l'endométrite, un utérus élargi et ramolli est ressenti, douloureux à la palpation et au déplacement du cou. La salpingoophorite chronique et l'endométrite se produisent avec une douleur sourde et sourde dans le bas-ventre.

    Dans la zone des appendices, la lourdeur est déterminée et l'utérus est palpé sous forme d'une formation dense et sensible.

    Le traitement des maladies inflammatoires des organes génitaux consiste en la nomination d'antibiotiques, de thérapie par perfusion, de vitamines, de suppositoires anti-inflammatoires en gynécologie avec annexite.

    Douleur digestive

    Souvent, les causes de tiraillements dans le bas-ventre du sexe faible sont des pathologies intestinales. Des problèmes digestifs sont également indiqués. ballonnements, flatulences excessivessont possibles constipation ou selles molles, nausées.

    Un saignement possible dans l'estomac ou les intestins peut être reconnu par l'apparition de selles noires avec écoulement de sang. L'obstruction est diagnostiquée avec difficultés d'évacuation des matières fécales et formation de gaz. Dans ce cas, le patient doit être hospitalisé d'urgence pour un traitement chirurgical.

    type de boîte = "info" problèmes d'estomacquand mon estomac semble faire mal peut être provoqué non pas par une maladie spécifique, mais uniquement par un trouble fonctionnel du tube digestif. Par exemple, l'irritation de l'intestin, en plus d'une douleur abdominale sourde, se caractérise par une formation excessive de gaz, une constipation et une diarrhée. / Boîte

    Endométriose

    L'endométriose génitale peut affecter l'utérus, les appendices et dans l'espace cervical postérieur. L'endométriose est la propagation de cellules de structure similaire à l'endomètre à l'extérieur de l'utérus. La douleur apparaît avant la menstruation et s'accumule pendant celle-ci.

    Avec l'endométriose de l'utérus, les douleurs sont localisées au milieu de l'abdomen, avec une endométriose des appendices dans les régions inguinales, avec une endométriose rétrocervicale derrière le pubis (voir Endométriose utérine - traitement et symptômes). Un processus d'adhésion important dans le bassin avec cette maladie exacerbe le syndrome douloureux.

    En plus de la douleur, une femme est dérangée par une violation du cycle menstruel, un changement dans la nature du flux menstruel et l'infertilité féminine (voir l'utérus au bore pour l'infertilité).

    Le traitement de l'endométriose est hormonal, dans certains cas la chirurgie est indiquée.

    Maladies du tissu osseux, de la colonne vertébrale

    Pas toujours des crampes abdominales peuvent indiquer une certaine pathologie dans les organes abdominaux. Divers néoplasmes de la colonne vertébrale et d'autres structures du système musculo-squelettique peuvent théoriquement être la preuve d'un tiraillement dans le bas de l'abdomen. Les maladies similaires chez les femmes sont chroniques et difficiles à traiter.

    L'arthrite se manifeste par un état faible des articulations et des os, ainsi que des maux et des symptômes alarmants dans le bas-ventre. Une hernie intervertébrale et une fracture de la colonne vertébrale provoquent des crises sévères et imprévisibles de douleur dans la région lombaire et de l'aine. De plus, les maladies osseuses, qui sont souvent les principales conséquences des douleurs tiraillantes dans le bas-ventre chez la femme, comprennent:

    • Lésions infectieuses
    • Ostéochondrose,
    • Déplacement du disque lombaire et des vertèbres,
    • L'ostéoporose

    Fibromes utérins

    Le bas-ventre fait mal chez les femmes atteintes d'un myome utérin avec de grandes tailles de tumeurs et une compression des organes voisins et la naissance d'un nœud myomateux sous-muqueux.

    Le syndrome douloureux avec de gros fibromes est douloureux, oppressant ou terne. À la naissance du nœud myomateux, la douleur est crampes, sévère et accompagnée de saignements intenses.

    Dans les deux cas, une intervention chirurgicale est indiquée (voir fibromes utérins - symptômes et traitement)

    Torsion des jambes du kyste ovarien

    La jambe du kyste ovarien peut se tordre pendant les pentes, les virages serrés et les travaux physiques. Si la jambe est tordue à 90 degrés, l'écoulement veineux est perturbé, le kyste gonfle et les douleurs font mal.

    En tournant à 360 degrés, le sang artériel ne coule pas vers le kyste et une image d'un abdomen «aigu» se développe: crampes, douleurs sévères dans le bas-ventre sur le côté du kyste, signes d'intoxication (nausées, vomissements), symptômes positifs d'irritation péritonéale, fièvre, forçant la position corporelle du patient.

    Traitement d'urgence - ablation du kyste ovarien, tandis que la jambe ne se déroule pas (voir kyste ovarien - symptômes et traitement).

    Cholécystite

    Le processus inflammatoire dans la vésicule biliaire est plus fréquent lorsqu'il y a des pierres.

    La maladie est aiguë, avec de la fièvre, des nausées et des vomissements, des démangeaisons de la peau dues à un taux élevé de bilirubine, des douleurs dans l'hypochondre droit et des douleurs au bas-ventre.

    La douleur irradie dans le dos, le bas du dos et la région sous-clavière et s'intensifie après avoir mangé. Le traitement consiste à prescrire un régime et des médicaments qui améliorent l'écoulement de la bile, avec de grosses pierres - chirurgie.

    Causes de la douleur avant et après la menstruation

    La principale cause de douleurs abdominales basses avant les règles est l'algodismenorea. L'algodisménorrhée est souvent trouvée chez les jeunes filles et est associée à l'établissement de niveaux hormonaux et au développement des organes génitaux.

    En outre, la cause des douleurs abdominales basses avant la menstruation peut être la flexion de l'utérus, le syndrome prémenstruel, l'endométriose utérine et les processus inflammatoires des organes pelviens.

    La douleur après la menstruation apparaît avec l'endométriose utérine, qui est associée à une circulation sanguine accrue, à un kyste endométrioïde, qui augmente en taille après la menstruation, à l'endométrite chronique.

    Douleur dans le bas-ventre pendant l'ovulation

    La douleur chez les femmes avec ovulation survient au milieu du cycle menstruel et ne provoque pas d'inconfort. Il est possible en 1 à 2 jours l'apparition de petites douleurs tiraillantes faibles dans l'abdomen et de légers saignements des voies génitales (sous la forme de 1 à 2 gouttes de sang). Un tel syndrome douloureux n'a pas besoin de traitement.

    Etude de cas: J'ai eu une jeune fille patiente qui n'a pas eu d'ovulation. Elle a été enregistrée dans un centre de diagnostic pour la laparoscopie des ovaires polykystiques (une résection ovarienne était prévue).

    La veille du départ, elle arrive la nuit avec des saignements intra-abdominaux. Nous allons pour une opération d'urgence, et nous trouvons l'apoplexie ovarienne. Le patient, pourrait-on dire, a d'abord eu une ovulation et avec un tel résultat.

    La résection ovarienne devait être réalisée sur place, mais avec laparotomie.

    Douleur après un rapport sexuel

    La douleur dans le bas-ventre après les rapports sexuels peut être le résultat d'une frustration. La douleur est douloureuse et s'accompagne d'une insatisfaction morale.

    De plus, des douleurs après les rapports sexuels peuvent survenir à la suite de diverses maladies: maladie pelvienne adhésive, annexite chronique et endométrite, cervicite, dommages au vagin dus aux rapports sexuels bruts, endométriose et gonflement des organes génitaux (voir les causes de la douleur pendant les rapports sexuels).

    Douleur dans le bas-ventre pendant la grossesse

    • La menace de l'avortement

    Avec la menace d'une fausse couche jusqu'à 22 semaines, des douleurs douloureuses ou des tiraillements dans l'abdomen dues à des contractions utérines se produisent, l'apparition d'un écoulement sanglant. Le traitement vise à maintenir la grossesse (antispasmodiques, hormones, alitement).

    • Détachement prématuré d'un placenta normalement situé

    Cette pathologie s'accompagne de douleurs importantes dans l'abdomen pendant la grossesse, si le placenta s'exfolie dans le segment inférieur. Possible saignement externe de léger à intense et saignement interne avec une augmentation progressive de l'hématome rétro-placentaire. Un accouchement d'urgence est indiqué (césarienne).

    Médecin obstétricien-gynécologue Anna Sozinova

    Partagez avec vos amis sur les réseaux sociaux

    Douleur aiguë dans le bas-ventre chez la femme: types, causes, symptômes

    • Causes et nature de la douleur
    • Diagnostic et thérapie

    Un tel symptôme comme une douleur aiguë dans le bas-ventre chez les femmes, sans exagération, est familier à de nombreuses femmes. Mais souvent, la douleur est sous-estimée. Lorsque la douleur survient, la plupart boivent des analgésiques. Peu de gens pensent à consulter un médecin.

    Et en vain, car en fait des douleurs dans le bas de l'abdomen, sur le côté à droite ou à gauche - c'est dangereux, surtout si elles apparaissent trop souvent.

    «Étouffer» la douleur pendant un certain temps ne signifie pas guérir la maladie. Bien sûr, la prise d'analgésiques est importante dans ce cas.

    Mais les analgésiques sont loin d'être le seul médicament dont votre corps a besoin dans ce cas.

    Le traitement de la douleur, et plus précisément de la maladie qui a provoqué son apparition, doit être complet.

    Un rendez-vous avec tel ou tel médicament ne peut être pris que par un spécialiste qualifié et uniquement après avoir effectué toutes les études nécessaires et clarifié la cause profonde de la douleur.

    Ignorant l'apparence de la douleur, une utilisation inappropriée des médicaments est lourde de conséquences désastreuses.

    La douleur dans le bas de l'abdomen est un symptôme non spécifique assez commun qui signale la présence de pathologies des organes pelviens, du système génito-urinaire et des intestins. La douleur aiguë dans le bas-ventre chez la femme n'est pas le seul type de douleur.

    La douleur peut être:

    • tranchant
    • paroxystique
    • palpitant
    • stupide
    • constant
    • périodique
    • coupe
    • couture
    • douloureux
    • tirant.

    De plus, en cas de plaintes de douleur, le médecin précise non seulement son emplacement et sa variété, mais également la présence ou l'absence de symptômes concomitants. De plus, la relation avec le cycle menstruel, l'ovulation ou la grossesse est en cours de clarification.

    C'est ainsi que le spécialiste pourra savoir si la douleur est dangereuse pour la vie de la femme ou du fœtus (si la femme est enceinte), et si elle est lourde de menace d'interruption de grossesse. Parlons maintenant des types de douleur dans le bas-ventre d'une femme, y compris les douleurs aiguës. Chaque type de douleur peut signaler une lésion d'un organe spécifique et le développement d'une maladie spécifique.

    1. L'apparition d'une douleur sourde, accompagnée de saignements qui n'ont aucun lien avec les menstruations, signalent souvent la présence d'une inflammation dans le système reproducteur féminin.
    2. L'apparition de douleur, accompagnée d'une augmentation de la température et des sécrétions du tractus génital, peut signaler une pathologie infectieuse des organes pelviens.
    3. Une douleur dans le bas de l'abdomen en combinaison avec une violation de la miction peut indiquer une maladie du système urinaire.
    4. La survenue de douleur, accompagnée de symptômes tels que nausées, vomissements, perte d'appétit - signe de dommages au tractus gastro-intestinal.
    5. L'apparition d'une douleur intense en croissance ou apaisante en bas à droite est l'un des signes de l'appendicite.
    6. Une douleur périodique et prolongée signale une forme aiguë ou chronique d'une maladie existante.
    7. Une douleur aiguë dans le bas-ventre chez une femme peut être le signe d'une infection intestinale aiguë, d'un empoisonnement, d'une obstruction intestinale, d'une appendicite.
    8. L'apparition de coupures intolérables aiguës dans le côté droit peut signaler une cholécystite aiguë ou des coliques hépatiques.
    9. Un tiraillement ou une douleur sourde dans le bas-ventre est l'un des signes d'une grossesse extra-utérine, d'un processus inflammatoire dans l'utérus, des appendices et des trompes de Fallope (annexite) et de la vessie.

    La douleur peut apparaître pour diverses raisons et à la suite d'une variété de maux, et pas seulement gynécologiques.

    C'est pourquoi, ne connaissant pas la raison, vous ne devez prendre aucune mesure sans médecin.

    Si vous annulez la douleur dans le bas-ventre avec appendicite, la douleur périodique avec menstruation, croyez-moi, tout peut mal finir. C'est pourquoi avec des douleurs abdominales n'hésitez pas à contacter un spécialiste.

    Comme déjà mentionné, la douleur peut être causée par une variété de maux, et pas seulement par le système reproducteur féminin.

    Si nous parlons de pathologies gynécologiques, la douleur n'est pas leur seule manifestation.

    Souvent, avec les maladies gynécologiques, en plus des douleurs dans le bas-ventre, des plaintes sont reçues concernant l'apparition de sécrétions, d'irrégularités menstruelles, de mictions rapides, de démangeaisons dans le périnée et de malaises.

    Souvent, les femmes souffrant de troubles du système reproducteur ne peuvent pas tomber enceintes pendant longtemps. Ainsi, la douleur dans le bas-ventre peut être un signe des pathologies suivantes: maladie adhésive, endométriose, kystes, néoplasmes, grossesse extra-utérine, vaginite, syndrome ovulatoire, salpingite, annexite.

    La douleur dans le bas-ventre peut être la preuve de troubles de la reproduction utérine:

    • dispositif intra-utérin mal sélectionné,
    • adénomyose,
    • endométrite
    • fibromes utérins,
    • cervicite
    • polypes
    • dysménorrhée,
    • sténose du canal cervical.

    Dans ce cas, la douleur peut être accompagnée d'une augmentation de la température, de saignements, d'écoulement trouble du vagin avec une odeur désagréable, de brûlures pendant la miction, de douleurs pendant les rapports sexuels, de nausées, de malaises, de perte d'appétit.

    Dans ce cas, des plaintes peuvent survenir: nausées, vomissements, fièvre, sang dans l'urine, malaise, opacification de l'urine, douleur pendant la miction.

    Les douleurs aiguës dans le bas-ventre sont souvent causées par des troubles intestinaux: colite ulcéreuse, obstruction intestinale, polypes du côlon, cancer du côlon, appendicite, constipation chronique, syndrome du côlon irritable.

    Si la douleur est provoquée par la CU, alors en plus de la douleur, des plaintes surviennent sur des selles molles avec des impuretés de mucus et de sang, une perte d'appétit, de la fièvre, une perte de poids. Si des douleurs surviennent dans le contexte de la maladie de Crohn, elles s'accompagnent souvent de malaises, de fièvre, de constipation et de flatulences.

    Dans la constipation chronique, les patients se plaignent non seulement de l'apparition de douleurs dans le bas-ventre, mais également de flatulences, de malaises, de faiblesse, de nausées, de vomissements, d'une augmentation de la formation de gaz. Si la cause de la douleur est le cancer, la douleur s'accompagne de selles bouleversées, de saignements, de blanchiment, de perte de poids et de malaise.

    Douleurs aiguës dans le bas-ventre chez la femme: causes, nature de la douleur

    Les causes des douleurs aiguës dans le bas-ventre chez les femmes peuvent être différentes. Si vous ressentez de la douleur, la première chose à faire est de prendre rendez-vous avec un spécialiste. Ne prenez aucun médicament ou remède populaire sans ordonnance d'un médecin.

    Si une douleur aiguë dans le bas-ventre apparaît souvent, cela peut signaler les affections suivantes:

    • apoplexie ovarienne,
    • colique rénale
    • Algodismenorea,
    • grossesse extra-utérine
    • cystite
    • appendicite.

    S'il y a une douleur aiguë dans le bas-ventre d'une femme, ses causes peuvent être couvertes par:

    • entorse
    • décollement placentaire prématuré,
    • avortement spontané
    • grossesse extra-utérine
    • altération de la fonction intestinale,
    • maladie biliaire
    • la malnutrition
    • changements hormonaux
    • obstruction intestinale,
    • appendicite aiguë
    • urolithiase.

    Si la douleur dans le bas-ventre d'une femme portant un fœtus n'est causée par aucune maladie, un traitement en tant que tel n'est pas nécessaire.

    Dans ce cas, il est nécessaire de respecter plusieurs recommandations importantes:

    • exclure la suralimentation et les régimes,
    • manger sainement
    • manger souvent, mais en petites portions,
    • boire beaucoup de liquides
    • mâcher soigneusement la nourriture,
    • de plus en plus marcher au grand air,
    • manger des aliments plus enrichis.

    Si l'apparition de la douleur est associée à une pathologie, un spécialiste qualifié doit s'occuper de son traitement. Assez souvent, les filles se plaignent de l'apparition de douleur lors des rapports sexuels. Normalement, cela ne devrait pas l'être. Par conséquent, s'il apparaît, consultez un médecin.

    La douleur pendant les rapports sexuels peut être causée non seulement par les caractéristiques des rapports sexuels (posture inconfortable, manque de lubrification), mais également par la présence de diverses pathologies, en particulier: vaginite, érosion ou fibromes utérins, endométrite, cervicite, annexite, cancer de l'utérus. Le traitement de la douleur, ou plus précisément de la maladie qui provoque son apparition, doit être prescrit et effectué par un gynécologue. N'hésitez pas à consulter un spécialiste et une thérapie. L'ignorance peut entraîner des complications et conduire à l'infertilité.

    Douleur aiguë dans le bas-ventre chez la femme: diagnostic, thérapie et prévention

    Afin d'identifier la cause profonde de la douleur aiguë dans le bas-ventre chez la femme, le médecin, en plus de l'interrogatoire, de la palpation abdominale, de l'examen gynécologique (examen des organes génitaux externes, examen du vagin dans les miroirs, examen à deux mains), prescrira une anamnèse:

    • prélèvement de sang pour analyse générale et biochimique,
    • collecte de matériel du vagin pour des études bactériennes, urogénitales et cytologiques,
    • colposcopie,
    • laparoscopie
    • échographie,
    • hystéroscopie
    • hystérosalpingographie.

    En cas de suspicion de pathologie intestinale, une étude des selles, irrigoscopie, sigmoïdoscopie, manométrie, coloscopie est prescrite.

    En cas de suspicion de maladie du système génito-urinaire, le médecin, en plus de recueillir l'urine, prescrira une échographie, une cystoscopie, une cystographie.

    Comme vous pouvez le voir, afin de comprendre la nature de l'apparition de douleurs aiguës dans le bas-ventre chez la femme, tout un ensemble d'examens est effectué.

    Après examen et clarification du diagnostic, une thérapie de la pathologie principale est prescrite.

    Le traitement de la maladie qui a causé une douleur intense dans le bas-ventre à droite ou à gauche doit être prescrit et effectué exclusivement par le médecin traitant.

    Il est important de comprendre que la douleur aiguë dans le bas-ventre chez la femme ne se produit pas comme ça. Par conséquent, son élimination, ainsi que le traitement de la maladie sous-jacente, doivent être abordés avec un maximum de responsabilité.

    Avant de vous renseigner sur le traitement de la douleur, je voudrais parler de ce qui ne peut absolument pas être fait quand il apparaît.

    1. Ne prenez en aucun cas des analgésiques et des crampes. Ceci est lourd de cacher l'image de la maladie et la complexité du processus de diagnostic.
    2. N'appliquez pas de chaleur sur la zone douloureuse, car cela peut provoquer l'expansion des vaisseaux sanguins et la propagation de l'infection par le sang.
    3. Ne rincez pas les intestins.
    4. Ne prenez pas de laxatifs.

    Les principaux domaines de traitement de la douleur dans le bas-ventre comprennent:

    • élimination de la douleur
    • thérapie diététique
    • physiothérapie
    • laparoscopie
    • hormonothérapie
    • antibiothérapie
    • l'utilisation de techniques endoscopiques.

    Il n'est pas recommandé d'abuser des produits nocifs, du café, du thé fort. De plus, il vaut mieux renoncer à boire de l'alcool.

    Afin d'arrêter la douleur, des anti-inflammatoires non stéroïdiens sont prescrits, tels que l'ibuprofène, le dexalgin, le diclofénac, des analgésiques puissants, des analgésiques narcotiques.

    Si des douleurs aiguës dans le bas-ventre d'une femme sont provoquées par un processus infectieux ou inflammatoire, des médicaments antibactériens sont prescrits. Avec un déséquilibre hormonal, des hormones peuvent être prescrites.

    Si la pharmacothérapie n'a pas donné de résultats positifs, un traitement chirurgical est prescrit à l'aide de techniques endoscopiques: coloscopie, cystoscopie, hystéroscopie.

    Souvent, une laparoscopie est prescrite. Quant à la physiothérapie, avec des douleurs dans le bas-ventre, l'utilisation de la thérapie par ultrasons, de l'électrophorèse, de l'UHF, de la magnétothérapie est prescrite. Tout représentant de la belle moitié de la société peut souffrir de douleurs dans le bas-ventre. Vous savez déjà qu'elle peut être déclenchée par diverses raisons.

    Afin de prévenir l'apparition de douleurs, il est recommandé:

    • régulièrement examiné
    • à temps pour traiter les maladies du système génito-urinaire et du tractus gastro-intestinal,
    • traiter les maladies
    • bien manger
    • renoncer aux mauvaises habitudes,
    • mener une vie active
    • respecter les règles d'hygiène personnelle.

    Regardez la video: Douleurs intenses au bas-ventre : les causes graves possibles (Février 2020).